Actualités
Culture

Une Candiacoise se démarque dans un concours de poésie

mardi le 27 avril 2021
Modifié à 9 h 53 min le 27 avril 2021
Par Katherine Harvey-Pinard
Une Candiacoise de 19 ans a fait bonne figure au concours Les Voix de la poésie. Au total, 10 000 élèves du Canada ont relaté un poème par cœur dans le cadre de l’événement; Cassandra Souleles a été sélectionnée parmi les 42 demi-finalistes, où son parcours s’est toutefois terminé. Cassandra Souleles, qui s’est qualifiée dans la catégorie bilingue, a opté pour les poèmes Beauté formol de Chloé Savoie-Bernard et Poem for my body de Ruth Daniell. Elle devait se filmer en train de les réciter. «J’essayais de trouver des poèmes qui venaient me chercher et la cause des femmes ça me rejoint, explique-t-elle au Reflet. Je deviens assez émotive par rapport à ça. Je ne pouvais pas juste lire n’importe quel poème.» La jeune femme a déjà participé au concours, alors qu’elle étudiait au Collège Durocher de Saint-Lambert. Il s’agissait alors d’un travail scolaire obligatoire. Première de sa classe, elle s’était inclinée face à d’autres de son école. Celle qui étudie désormais au Collège Champlain à Saint-Lambert souhaitait tenter le coup de nouveau deux ans plus tard. Étonnamment, Cassandra Souleles n’est pas une amatrice de poésie. Elle se plait simplement à réciter des poèmes et à véhiculer des émotions, fait-elle savoir. «J’ai essayé d’être triste, mais je ne suis pas très bonne actrice et ces poèmes m’ont plutôt mise en colère, révèle-t-elle. Je me suis dit que j’allais prendre les émotions que je ressentais et que j’allais les amplifier, pour que les autres le ressentent aussi.» Pour sa sélection en demi-finale, elle a reçu une bourse de 250$ en plus d’une trousse comprenant des recueils de poésie et différents items comme un chandail, une tasse, etc. Elle a également pu prendre part à un atelier avec la poète Chloé Savoie-Bernard, qui consistait à écrire des poèmes. «Ça faisait deux ans que je n’en avais pas écrit. Tout le monde lisait ses poèmes et c’était vraiment bon, mais moi… laisse-t-elle tomber en riant. Mais j’ai appris une nouvelle manière de voir les choses. Je ne regrette pas d’y avoir participé.» La Candiacoise ne pourra plus prendre part au concours Les Voix de la poésie, mais elle n’exclut pas la possibilité de s’inscrire à un autre événement du genre. Elle aimerait réciter des poèmes sur d’autres sujets qui la touchent, comme la cruauté envers les animaux et l’anxiété.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous