Une chanteuse de La Prairie propulse sa voix jusqu’en première place

Une chanteuse de La Prairie propulse sa voix jusqu’en première place

Les parents d’Audrey Bergeron lui ont toujours dit qu’elle avait appris à chanter avant de parler. Guidée par son expérience et sa polyvalence, la jeune interprète de La Prairie a démontré tout son talent en remportant un concours de chant au début du mois de novembre.

L’adolescente de 16 ans s’est distinguée parmi une soixantaine d’autres chanteurs à la compétition Propulse ta voix, organisée à Saint-Alexandre-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent, du 4 au 6 novembre. Inspiré du concept de l’émission La Voix, le concours s’est déroulé en quatre rondes, avec des auditions à l’aveugle, des quarts de finale, des demi-finales et la finale. Audrey Bergeron a enfilé le répertoire de Broadway, comme Music of the night de Le Fantôme de l’opéra et On my own des Misérables, un classique soul avec It’s a Man’s Man’s Man’s World de James Brown et une ballade avec Et je t’aime encore de Céline Dion.

«Je voulais montrer que j’étais capable de me démarquer dans plusieurs styles, fait-elle savoir. Tous les genres musicaux m’intéressent.»

Lors des auditions à l’aveugle, son interprétation de la chanson de Céline Dion a séduit les quatre coachs de la compétition, Stephan McNicholl, Andréanne Martin, David Latulippe et Mary-Pier Guilbaut, tous d’anciens participants à La Voix.

Son choix s’est porté sur Mary-Pier Guilbaut, puisqu’elle a été la première à appuyer sur le bouton dans le but de la recruter.  

«Il y a une grosse note à la fin de la chanson et elle m’a dit qu’elle n’avait pas eu besoin d’attendre à cette grosse note pour se retourner, raconte la jeune fille. J’ai eu du temps avec elle pour qu’elle m’aide à préparer mes chansons pour les rondes finales.»  

Aussi à La Voix

Audrey Bergeron a goûté à la vraie formule de l’émission La Voix en participant aux préauditions il y a presque deux ans. Elle avait interprété I dreamed a dream de la production théâtrale Les Misérables.

«Ma performance s’était très bien déroulée, raconte-t-elle. J’ai passé une entrevue par la suite où ils m’ont demandé s’il y avait eu de la mortalité ou de la maladie dans ma famille. Je leur ai dit que ce n’était pas le cas et je n’ai pas été choisie. Heureusement pour moi et malheureusement pour eux, tout va bien dans ma vie!»  

Ouverte aux opportunités

Membre de la chorale du Collège Jean de la Mennais à La Prairie, Audrey Bergeron a suivi des cours de chant sur une courte période seulement. Elle espère faire sa place dans le monde de la musique, mais ne ferme aucune porte.

«C’est mon rêve, mais je sais que c’est difficile de percer, admet-elle. J’ai un plan B, je vais poursuivre mes études. Si j’ai une opportunité en musique, je ne dirai pas non.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des