Une école de Delson contrevient aux règles sanitaires, selon une mère

Par Vicky Girard
Une école de Delson contrevient aux règles sanitaires, selon une mère
Un plateau de gâteaux à l’entrée de l’école a notamment fait réagir une mère. (Photo : Gracieuseté)

Selon la mère d’un élève à l’école primaire alternative des Cheminots à Delson, les consignes sanitaires peinent à être respectées, notamment la distanciation ou le manque de suivi lorsqu’un enfant a des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19.

À lire aussi: En réaction à cette histoire, plusieurs parents ont tenu à témoigner à l’inverse, selon leur expérience, tout en soulignant le travail du personnel scolaire.

Celle qui souhaite garder l’anonymat a fait savoir au Reflet que plusieurs situations ont été rapportées par sa fille.

«Lorsqu’elle leur demande de respecter les règles, elle se fait dire de se mêler de ses affaires», déplore-t-elle.

Elle affirme, par exemple, qu’après un cas déclaré, aucune classe ne semble avoir été fermée. La mère a également été témoin d’un parent venant chercher son enfant malade à l’école sans masque alors qu’il était absent en raison de symptômes la veille. Celui-ci a été ramené le lendemain sans avoir passé de test de dépistage de la COVID-19, dit-elle.

«Il toussait, avec le regard malade et tremblait. Je me demande pourquoi on n’oblige pas les enfants malades à se faire tester», indique-t-elle en ajoutant qu’elle le fait pour les siens.

La mère a également été outrée de voir, à l’entrée de l’école, des petits gâteaux pour que les gens se servent.

Elle confie avoir un enfant qui fréquente une autre école qui, à son avis, est plus transparente. Ses préoccupations proviennent de la comparaison entre les deux établissements scolaires, soutient-elle.

Respect rigoureux, selon le CSSDGS

De son côté, le Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries, de qui relève l’école des Cheminots et qui ne se prononce pas directement sur les situations portées à son attention, fait savoir que «toutes les équipes-écoles respectent rigoureusement les balises de la Santé publique et du gouvernement».

Toutefois, Hélène Dumais, directrice adjointe au service du secrétariat général et des communications, reconnaît que «la vie dans nos milieux est différente des années passées. C’est le cas particulièrement dans les écoles alternatives où les parents ne peuvent être aussi présents et impliqués qu’auparavant».

En ce qui a trait aux enfants qui ont des symptômes pouvant s’apparenter à ceux de la COVID-19, Mme Dumais soulève qu’il est demandé aux parents de remplir l’outil d’autoévaluation en ligne et de suivre les consignes pour leur enfant. Elle souligne la collaboration des parents à cet égard.

C’est ce qu’a d’ailleurs communiqué la direction de l’école des Cheminots après un cas confirmé de COVID-19, le 3 avril, selon une lettre dont le Journal a obtenu copie. On peut y lire que l’école est demeurée ouverte et que les personnes en contact étroit avec le cas ont été contactées par la Santé publique. On ne demande pas à passer de tests de dépistage, mais à rester vigilant et à consulter l’outil d’autoévaluation.

La directrice a également rassuré les parents par courriel en leur confirmant que les mesures sont respectées, mais en leur demandant de respecter la distanciation au moment d’aller chercher les enfants. Puis, mentionne qu’ils ne devraient pas les laisser jouer avec des enfants de différentes familles au parc à proximité.

Ce message a choqué la mère, notamment en raison «du petit mot afin que certains parents se culpabilisent comme si c’était uniquement de leur faute», dit-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Yohann Elie
Yohann Elie
11 jours

L’un des plus grands avantages de l’école alternative, c’est la proximité des parents, et la communication avec le personnel et la direction. Peut-être aurait-il été plus simple, et plus humain, de communiquer directement avec la direction de l’école en cas de doutes et de questions, plutôt que d’avertir la presse qui fait un article de faits non vérifiés. (En même temps, venant de Le reflet, on allait pas s’attendre à du journalisme d’investigation…)
Au contraire de cette personne je trouve que le personnel est très pointilleux sur les mesures mises en places. Les communications en cas de test positif sont toujours très clairs, et les mesures adéquates sont mises en place.
Encore une fois, la communication entre adulte aurait peut être pu expliquer ce qu’une élève de primaire rapporte et interprète à sa façon.

Geneviève
Geneviève
11 jours

Bonjour, Je suis une maman de l’école des cheminots et en aucun cas, je n’ai senti que mes enfants étaient en danger! Les règles sont respectées à la lettre. J’ai due aller chercher mes enfants parce que ma fille se plaignait de maux de gorge durant les heures de cours… à la demande de l’école, je devais avoir un résultat négatif pour pouvoir retourner mes deux enfants en classe. Est-ce que tous les faits relatés dans cet article ont étés vérifiés avec l’école avant sa publication? Je ne crois pas!

Sara
Sara
11 jours

Cette maman ne devrait pas avoir la chance de fréquenté cette merveilleuse école.

Elle n’a rien compris à l’école alternatives.

Beaucoup de parents prenderais bien sa place. Pourquoi pas simplement vérifier les vrais fait auprès de la direction, au lieu de faire de la mauvaise pub. Les enfants ne rapporte pas toujours la vérité ou peuvent la déformer.

C’est une des rares école ou les gens travaillent vraiment pour les enfants et qui aime vraiment leurs travail.

trackback
Les consignes sanitaires sont respectées à l’école alternative des Cheminots, témoignent des parents - Le Reflet
11 jours

[…] réaction aux propos d’une mère d’un élève de l’école alternative des Cheminots, qui estime que les mesures sanitai…, plusieurs parents ont tenu à témoigner à l’inverse, selon leur expérience, tout en […]

Audray Larochelle
Audray Larochelle
11 jours

Je ne comprends pas pourquoi ce sujet se retrouve dans un journal. Si les règles de sécurité n’étaient pas respectées, la maman devrait avant tout en informer l’école ou la commission scolaire …mais pourquoi le journal ???

Je suis la maman de deux enfants à cette école et j’ai dû faire tester mes enfants pour des symptômes de covid mais qui n’était qu’un rhume … Nous recevons des courriels d’informations avec des procédures claires provenant de la Commission Scolaire … Le personnel de l’école tout comme le personnel de toutes les écoles du Québec doit se mobiliser et être constamment dans l’adaption des changements dûs à la pandémie. Je vous en prie, chère maman, ne doutez pas de ce qui se passe entre ces 4 murs ! Nos enfants sont en sécurité et ils sont heureux dans cette école ! Faisons confiance au personnel qui travaille si fort pour que les enfants puissent jouir de cet enseignement !