Une judoka de La Prairie s’assure d’une deuxième participation aux Olympiques

Par Katherine Harvey-Pinard
Une judoka de La Prairie s’assure d’une deuxième participation aux Olympiques
Ecaterina Guica (au centre), entourée de deux autres judokas québécois, Catherine Beauchemin-Pinard et Antoine Bouchard. (Photo : Gracieuseté)

Après 10 mois sans compétition en raison de la pandémie, la judoka Ecaterica Guica n’aurait pu connaître un meilleur retour. La Laprairienne a été couronnée championne des moins de 52 kg aux Championnats panaméricains présentés à Guadalajara, au Mexique, du 20 au 22 novembre. Elle consolide du même coup sa place aux prochains Jeux olympiques.

«J’étais un peu stressée pour le retour à la compétition, mais je m’étais vraiment bien préparée donc j’étais quand même confiante», dit d’entrée de jeu l’athlète de 26 ans au Reflet.

Elle avait raison de l’être, puisqu’elle a tout raflé dans sa catégorie. À son premier duel, elle a battu l’Argentine Ayelen Elizeche par ippon dès la première minute.

«Ce n’était pas si dur, donc ça commençait bien ma journée», lance Ecaterina Guica.

Le scénario a pratiquement été le même en demi-finale, contre l’Américaine Katelyn Jarrell.

«J’ai gagné au sol aussi. C’était une gauchère et je la connaissais assez bien», laisse savoir la judoka.

En finale, la Laprairienne affrontait la Mexicaine Olvera Luz, face à qui elle s’était déjà inclinée par le passé.

«Elle connaissant une vraiment bonne journée, elle avait déjà sorti les deux autres têtes de série. J’ai gagné rapidement en faisant un mouvement que je pratiquais beaucoup dernièrement», relate-t-elle.

Une place aux JO

Ecaterina Guica a déjà gagné plusieurs médailles aux Championnats panaméricains par le passé, mais c’est la première fois qu’elle met la main sur l’or.

«Chaque année, en début de saison, mon objectif était de gagner les Championnats panaméricains. J’étais vraiment contente d’avoir finalement réussi», dit-elle.

D’autant plus que cette victoire lui octroie suffisamment de points au classement mondial pour s’assurer d’une qualification aux prochains Jeux olympiques, qui auront lieu à Tokyo du 23 juillet au 8 août 2021. Cette confirmation lui enlève «un gros stress» sur ses épaules pour les prochains tournois, affirme-t-elle.

Puisque les Championnats panaméricains avaient lieu au Mexique, Ecaterina Guica se retrouve en quarantaine pour 14 jours. Elle s’entraînera donc de chez elle d’ici à ce qu’elle puisse retourner au Stade olympique. Sa prochaine compétition aura lieu le 11 janvier aux Championnats du monde masters, au Qatar.

En mode COVID

En ces temps de pandémie, les athlètes doivent s’adapter à de nouvelles mesures lors des compétitions. Avant de prendre part aux Championnats panaméricains, les judokas ont dû être testés pour la COVID à plusieurs reprises.

«Ce qui a été un peu encombrant, c’est qu’on était en quarantaine dans notre chambre d’hôtel jusqu’à ce qu’on ait notre résultat, ce qui prenait 24 heures minimum, explique Ecaterina Guica. Ce ne sont pas des conditions idéales pour l’entraînement. J’avais une autre athlète dans ma chambre, donc on a fait un entraînement de judo.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires