Actualités

VIDÉO - Une pâtissière et un boulanger en amour comme en affaires

jeudi le 25 novembre 2021
Modifié à 14 h 46 min le 25 novembre 2021
Par Hélène Gingras

Katryne Deguire et Florent Lehmann concrétisent leur rêve d’ouvrir leur commerce ensemble. (Photo : Le Reflet – Hélène Gingras)

Au terme de plusieurs mois de labeur et d’années de travail pour d’autres employeurs, le couple formé de Katryne Deguire et Florent Lehmann a ouvert sa propre entreprise artisanale locale, Le duo choc, à Candiac, le 25 novembre.

Elle est chef pâtissière de profession, lui, chef boulanger. Ils se sont rencontrés au travail, il y a 8 ans, alors que M. Lehmann, originaire de la France, était venu travailler au Québec pendant un an. Ils ne se sont plus quittés ensuite, perfectionnant leur métier respectif chez Première Moisson et Les enfarinés à Montréal, en passant par l’Angleterre, notamment.

«Ç’a toujours été notre rêve d’ouvrir notre propre commerce, confie Mme Deguire, 29 ans. On a la tête dure et des caractères forts!»

Alors que les mariés cherchaient un local où s’installer, ils en ont trouvé un de 2 350 pieds carrés dans le petit centre commercial qui abrite notamment le restaurant La Piazzetta. Le local était un peu plus grand que visé, mais ils ont eu un coup de cœur.

Leur aventure débutée il y a plusieurs mois n’est pas de tout repos. «On a investi beaucoup plus qu’on pensait, raconte M. Lehmann. Avec la COVID, tout coûte plus cher.»

L’aménagement et l’achat d’équipements se chiffrent à environ 400 000$, dit-il. Ce, sans compter leurs nombreuses heures qu’ils ont passées derrière les fourneaux pour s’assurer que tout soit à point, en plus de gérer leurs approvisionnements qu’ils veulent «le plus local» et «de saison» possible.

«C’est pas mal plus compliqué d’ouvrir un magasin en partant de rien», concède le père de Katryne Deguire, propriétaire de magasins Canadian Tire de carrière.

 

Un caramel signature

Le duo choc est ouvert six jours par semaine. En plus des propriétaires, il compte un employé à temps plein, un autre à temps partiel «et plein de volontaires!» se réjouit Mme Deguire en parlant de leurs proches qui leur donnent un coup de main.

Il s’agit à la fois d’une pâtisserie, d’une boulangerie, d’un comptoir de prêt-à-manger et d’un café. Le commerce a déjà son produit signature: un pot de caramel salé que la chef pâtissière a créé il y a quelques années et que ses amis s’arrachent depuis ce temps! Elle l’incorpore à un gâteau qui se veut aussi sa signature.  

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous