Une plaque rappelle des épidémies du passé à Saint-Constant

Une plaque rappelle des épidémies du passé à Saint-Constant
Un citoyen a rappelé que la COVID-19 n’est pas la première épidémie dans l’histoire. (Photo : Gracieuseté)

La région a connu d’autres épidémies marquantes avant la COVID-19. Une plaque rappelle d’ailleurs aux Constantins les pertes humaines des épidémies de choléra en 1832 et 1834.

Un citoyen a fait parvenir la photo de l’installation commémorative mise en place en juillet 2019, près de l’ancien presbytère à Saint-Constant.

«Je suis tombé là-dessus pendant ma marche, laisse savoir Michel Rancourt. On n’est pas à la première épidémie dans la région. Ça va bien aller.»

La plaque cite une lettre envoyée par Jean-Olivier Chèvrefils, prêtre et curé de la Paroisse Saint-Constant, aux autorités du diocèse de Québec, le 26 août 1834.

«Le choléra fait ravage ici depuis le 29 juillet. Vingt-neuf grandes personnes et 12 enfants en sont morts», peut-on y lire.

Le prête et curé écrivait que cette épidémie était plus «terrible» qu’en 1832 parce qu’elle causait plus de morts.

«Tout traitement paraît inutile quand la maladie prend quelqu’un violemment», indiquait-il.

Les docteurs de La Prairie refusaient même parfois de porter secours à ces patients. Les navires au port de Québec avaient été mis en quarantaine en 1831 afin de contrer la propagation du choléra liée à l’arrivée d’immigrants du Royaume-Uni.

«Ces épidémies, ainsi que les nominations par favoritisme des fonctionnaires aux bureaux de santé, sont au nombre des facteurs du mécontentement des habitants causant la crise politique des années 1830 au Bas-Canada», indiquent Paroisse Saint-Constant, la Société d’histoire et de patrimoine de Lignery et la Ville de Saint-Constant  sur la plaque.

Histoire

Selon L’encyclopédie canadienne, la maladie du choléra avait fait au moins 20 000 morts au Canada, entre 1832 et 1854.

(Recherche, rédaction et réalisation de la plaque effectuées par la Société d’histoire et de patrimoine de Lignery, avec la collaboration de la Paroisse Saint-Constant et la Ville de Saint-Constant.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des