Une première saison junior majeur pour Noah Warren

Par Katherine Harvey-Pinard
Une première saison junior majeur pour Noah Warren
Noah Warren a suffisamment impressionné lors du camp des Olympiques de Gatineau pour se tailler une place à sa première année d’éligibilité junior majeur. (Photo : Olympiques de Gatineau)

Un ancien défenseur des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, Noah Warren, amorcera sa première saison au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le 2 octobre. Nouvellement membre à part entière des Olympiques de Gatineau, le jeune homme se dit excité d’entamer ce nouveau chapitre de sa jeune carrière.

Tout a commencé le 5 juin, lors de la séance de sélection annuelle du circuit Courteau présentée virtuellement cette année en raison de la COVID-19.

«Le matin, j’étais super excité, se souvient Noah Warren. On était environ 10 personnes de ma famille réunies à la maison.»

En première ronde, la formation de l’Outaouais a procédé à une transaction afin d’obtenir le choix #8 des Wildcats de Moncton.

«Louis Robitaille m’a appelé pendant la transaction et m’a demandé “est-ce que ça te tente de venir à Gatineau?”. J’ai répondu “oui, bien sûr” et il m’a dit “bienvenue avec les Olympiques”» relate l’athlète de 16 ans.

«Bienvenue dans l’équipe»

Tout au long du confinement, le défenseur droitier s’est entraîné dans son garage. Il a aussi fait beaucoup d’athlétisme. Le tout, afin d’arriver prêt et d’impressionner à son premier camp junior majeur.

«Il y a une bonne coche entre le midget AAA et le junior majeur, mais je n’étais pas nerveux», révèle-t-il toutefois.

Le jeune homme a finalement suffisamment bien fait lors du camp d’entraînement des Olympiques pour se tailler une place au sein de la brigade défensive. C’est lors d’une rencontre individuelle que les dirigeants de la formation gatinoise lui ont appris la bonne nouvelle.

«Louis m’a dit “bienvenue dans l’équipe” et on s’est serré la pince», raconte le joueur.

Respecter son rôle

En deux parties hors-concours, celui qui porte le numéro 18 avec sa nouvelle formation n’a cumulé aucun point. Il considère toutefois s’être «très bien» adapté au jeu du junior majeur, même s’il a manqué un match en raison d’une blessure au bas du corps.

«Le jeu est plus rapide, il faut prendre nos décisions plus rapidement. Je suis un joueur qui aime frapper, et les gars sont plus gros et plus forts, mais ça va bien», affirme-t-il.

Il espère aider l’équipe à gagner dès cette année, notamment grâce à son jeu physique.

«L’entraîneur va me donner un rôle et je vais respecter ce rôle.»

-Noah Warren

Noah Warren apprécie d’ailleurs la relation qui s’est établie entre lui et son entraîneur-chef.

«Il veut qu’on apprenne, mais on peut aussi avoir du fun avec lui, souligne-t-il. C’est un très bon coach

Même s’il est une recrue parmi des joueurs de 17 à 20 ans, le jeune homme indique que la chimie avec ses coéquipiers est bonne.

«Au début c’était stressant de rencontrer les gars, mais j’ai été très bien accueilli. Je connaissais déjà plusieurs gars. Maintenant, on est une équipe», exprime-t-il.

Noah Warren habite en pension à Gatineau. Il garde contact avec sa famille grâce à l’application Facetime.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires