Une résidente de Sainte-Catherine produit un spectacle burlesque animé par Laurent Paquin

Par Martine Veillette
Une résidente de Sainte-Catherine produit un spectacle burlesque animé par Laurent Paquin

Passionnée de burlesque, Audrey Ivory en a fait son métier. Pour rendre ce genre plus accessible au grand public, elle s’est alliée à une personnalité connue, l’humoriste Laurent Paquin, pour animer le spectacle Le Tassel d’Or qu’elle produit depuis trois ans.

«Le spectacle ouvre avec un band live et la chanteuse Shy Shy Schullie qui a participé à La Voix. Ça donne le ton. Ensuite, Laurent Paquin entre en scène et fait un numéro de stand-up et présente les prestations de burlesque. Il y a un mélange de danses, de chorégraphies, de strip-teases burlesques et d’humour», indique la résidente de Sainte-Catherine.

L’événement, qu’elle coproduit avec Marisa Parisella, sera présenté les 13 et 14 janvier pour la 4e édition au Cabaret Lion d’or. Celle qui est active dans le milieu du burlesque depuis cinq ans aime le cachet vintage qu’offre cette salle de style art déco construite dans les années 1930.

Les spectateurs sont également invités à porter leurs plus beaux habits: chic, vintage, burlesque ou rockabilly. «Ça nous ramène de 50 à 70 ans en arrière. C’est beau de voir la foule costumée», mentionne-t-elle.

Généralement, le public est composé principalement de femmes de 32 ans à 45 ans, mais le spectacle s’adresse à tous les adultes. «C’est drôle, je pensais qu’il y aurait plus d’hommes parce que ce sont majoritairement des femmes qui font les strip-teases. Je crois que ça attire les femmes parce que c’est sensuel et que ça peut être inspirant», soutient-elle.

Parcours burlesque

En 2016, Audrey Ivory, 23 ans, s’est classée en 1re place du burlesque à Montréal selon le Cult MTL et 28e dans le monde, selon le 21st Century Burlesque Top 50.

Elle s’est lancée dans ce domaine en 2011. Son premier rôle était d’amasser les vêtements et de préparer la scène entre chaque numéro. Quelques mois plus tard, elle faisait partie du spectacle.

Aujourd’hui, son métier la fait voyager dans différentes villes des États-Unis et du Canada. Mme Ivory a également fait plusieurs rencontres, dont des personnes qui participent à son spectacle.

Elle a notamment participé en 2016 au Festival burlesque de Montréal et à celui de New Orléans.

«Ce domaine est assez underground, mais Montréal a déjà été une grande plaque tournante de burlesque», dit-elle.

Burlesque

Audrey Ivory explique que le burlesque a pris naissance parce qu’on interdisait la nudité dans les endroits publics. Lors de strip-teases burlesques, les danseuses restent légèrement vêtues, notamment avec des cache-mamelons. À titre d’exemple, Le Moulin rouge à Paris est un des cabarets célèbres où est présenté ce type de spectacle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires