Actualités

VIDÉOS ET PHOTOS - Visite guidée du Complexe aquatique à Saint-Constant

mercredi le 26 mai 2021
Modifié à 21 h 18 min le 26 mai 2021
Par Audrey Leduc-Brodeur

Le très attendu Complexe aquatique situé rue Lériger à Saint-Constant a été inauguré le mardi 25 mai. Le projet concrétisé au coût de 13,8 M$, dont 8,3 M$ proviennent de subventions fédérales et provinciales, est fin prêt à recevoir ses premiers nageurs, presque deux ans jour pour jour après la première pelletée de terre.

Le Journal a visité le bâtiment de 43 000 pieds carrés avec le maire, Jean-Claude Boyer, et le directeur de l’organisme à but non lucratif et gestionnaire du Complexe, Réjean Lévesque. 


En raison de la pandémie, le Complexe aquatique de Saint-Constant peut seulement tenir des séances de bain libre dans ses bassins récréatifs et compétitifs, à raison de 60 séances de 50 minutes par semaine. Quarante personnes à la fois peuvent nager dans la plus grande portion, tandis que 25 ont accès à la plus petite. Après la crise sanitaire, un maximum de 370 personnes pourra être admis sur place en même temps.

 

 


La Ville de Saint-Constant a fait le choix de ne pas installer de tremplins et d’ajouter plutôt deux corridors supplémentaires dans son bassin compétitif pour un total de 10. Ceux-ci sont approuvés par la Fédération internationale de natation pour y tenir des compétitions.
Le nouveau Complexe aquatique de Brossard possède déjà des installations permettant la pratique du plongeon, rappelle M. Boyer.
La longueur de la piscine est de 25 mètres, tandis que sa profondeur maximale est de 2,5 m.

 

 


Des jeux d’eau ainsi qu’une rivière avec courant forment la troisième section. Celle-ci servira à divertir les familles, mais aussi à permettre des séances de réadaptation physique en cas de blessures, fait savoir M. Lévesque. Des bureaux ont d’ailleurs été aménagés dans le complexe pour recevoir une clinique qui pourra rencontrer des patients sur place.

 

 


Actuellement, l’entrée au stationnement se fait par la rue Lériger, à proximité du parc Lafarge. C’est temporaire, fait savoir M. Boyer, puisque les visiteurs devront plutôt emprunter le pont du 275e anniversaire de la Ville via la route 132. L’infrastructure est en chantier et devrait être accessible vers la mi-juin. Ce nouveau passage évitera d’engorger le secteur résidentiel par la circulation automobile, souligne le maire.


Bien que le bâtiment appartienne à la Ville de Saint-Constant, un organisme à but non lucratif géré par M. Lévesque, directeur général adjoint de Tennis Québec jusqu’en 2020, a été créé. Une trentaine d’employés ont été embauchés, dont une majorité résident à Saint-Constant et ses environs, se félicite M. Lévesque. Quelques-uns d’entre eux accueilleront les visiteurs à l’entrée, où un lobby a été aménagé.

Avant d’accéder à la piscine, les usagers se prépareront dans des vestiaires mixtes qui comportent plus de 400 casiers, ainsi que des douches et des toilettes. La sécurité et l’intimité de tous les visiteurs seront respectés, assure M. Lévesque, alors que la nudité en public n’y sera pas tolérée. D’ici à ce que les mesures sanitaires  soient levées, les visiteurs devront toutefois laisser leurs effets personnels aux abords des bassins, puisque les casiers sont barrés.

 

 


Pour le moment, les résidents de Saint-Constant ont la priorité; ils peuvent réserver une plage horaire 72 heures à l’avance sur le site Web de la Ville. Les places restantes seront ouvertes aux résidents des autres municipalités, 24 heures à l’avance.


Une programmation plus étoffée est déjà prévue et l’entrepôt regorge de matériel neuf pour tenir des cours, des événements, etc., précise M. Lévesque.

 


 
Le Complexe aquatique a été bâti en mode conception-construction. Cette démarche a permis à la Ville d’économiser des sommes substantielles et d’accélérer le processus, affirme M. Boyer. Si des extras de 500 000$ se sont ajoutés en cours de route, c’est parce que la Municipalité en a fait le choix et non pas en raison d’imprévus, justifie-t-il.
Cet argent a été dépensé dans l’achat et la bonification d’équipements pour accroître davantage la qualité et l’efficacité des infrastructures, dont un système novateur de filtration en continu, précise la Ville. À terme, des économies seront réalisées en matière d’eau et de produits chimiques, entre autres, explique Alain Ricard, employé du Complexe aquatique de Saint-Constant. Celui-ci en détaille le fonctionnement.

 

 


L’organisme à but non lucratif tenait à mettre en valeur la salle des machines, pour des questions d’esthétisme et de convivialité pour les employés, notamment, fait-il savoir.

 

 


Elle est visible à partir de la piscine et les visiteurs pourront la remarquer grâce aux lumières à rayon UV multicolores qui l’éclairent.

 

 


Le maire Jean-Claude Boyer s’est dit fier d’inaugurer une installation demandée depuis plus de 30 ans par les citoyens de Saint-Constant, souligne-t-il. La construction du Complexe aquatique s’inscrit dans une série de nouvelles infrastructures d’envergure qui changent passablement le paysage de la ville. La bibliothèque (sur le boul. Monchamp) et le Centre municipal (rue Wilfrid-Lamarche), notamment, seront bientôt inaugurés.
M. Boyer espère d’ailleurs que ces événements se tiendront en présence de dignitaires, comme prévu. Le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbault, la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, la ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest, la ministre de l’Enseignement supérieur et députée de Sanguinet Danielle McCann, ainsi que le député fédéral de La Prairie et leader du Bloc québécois Alain Therrien ont tous témoigné par voie de communiqué leur fierté devant l’ouverture du Complexe aquatique.

 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous