Élections municipales: Alain Larivière veut protéger les citoyens

Élections municipales: Alain Larivière veut protéger les citoyens

Alain Larivière se présente dans le district no 8.

Crédit photo : Gracieuseté - Claude Lalumière

Après s’être soucié de sécurité incendie durant 13 ans, le pompier et lieutenant du service incendie de Saint-Constant de 2000 à 2013, Alain Larivière, souhaite être garant de la sécurité financière de la Ville.

Père de deux enfants, le candidat indépendant partageant certaines idées du programme de Gilles Pepin brigue le siège du district no 8. Le conseiller sortant du Parti du vrai changement – Équipe Jean-Claude Boyer, Mario Arsenault, convoite également ce siège.

Instructeur à l’École nationale des pompiers du Québec, M. Larivière travaille dans l’industrie du bois depuis 22 ans. Il est présentement employé chez Goodfellow à Delson et chef aux opérations incendie de l’entreprise.

Natif de Saint-Constant, le candidat se dit en désaccord avec le programme de l’équipe Boyer.

«Par le passé, la Ville était très bien gérée et administrée, estime l’homme de 42 ans. Il y a présentement beaucoup de projets sur la table qui vont nous coûter cher et je veux m’impliquer pour stopper ça.»

Partageant l’opinion du candidat indépendant Paulo, Costa, il est aussi d’avis que le dossier de la régie d’incendie doit aller de l’avant. À cela, le maire sortant répond que des éléments incontournables font en sorte qu’il faut du temps.

«Il faut régler le problème d’acquisition de terrain avec le MTQ (ministère des Transports) et tant que ce ne sera pas réglé, il n’y aura pas de caserne de construite, explique Jean-Claude Boyer. C’est pour ça que ça traîne. Nous, on est prêt, mais on attend aussi une subvention.»