La générosité

La générosité

Tendre la main à quelqu'un

Le billet de Hélène Gingras.

La générosité est-elle innée?

Marie-Josée et son chum l’ignorent peut-être, mais ils sont d’une grande générosité. Je n’ai pu m’empêcher de leur dire l’autre soir. Après qu’ils m’aient accueillie avec bien des égards chez eux. Pour peu, j’aurais pu repartir avec leur barbecue! Alors que rien ne les obligeait à autant de chaleur.

Ils m’ont ouvert grandes les portes de leur maison. Alors qu’il y a quelques mois, j’ignorais leur existence et vice-versa. Il a suffit que nous ayons un lien commun pour que notre relation face un pas de plus.

Je me suis sentie d’autant plus choyée que, pour moi, c’est intime une maison. Je n’invite pas qui veut chez moi. D’ailleurs, je me sens toujours envahie lorsqu’un vendeur itinérant cogne à ma porte. Je ressens presqu’il entre de force, ne serait-ce parce que je dois lui ouvrir la porte pour lui parler. Lui accordant l’accès à mon espace de vie.

Même si je trie les gens sur les volets, on vous dira que je suis toujours prête à recevoir les gens que j’aime. Que ma porte est toujours ouverte pour ma famille, mes amis. D’autant plus quand la cuisine s’y prête!

Est-ce que la générosité attire la générosité? Parce qu’outre ce couple de Candiac, j’ai une longue liste de gens que je connais qui sont tout aussi généreux. Marie-Claude et Kevin. Hélène. Rémy. Etc.

On associe trop souvent la générosité à l’argent. Alors que c’est plutôt une qualité. Parce qu’on peut être égoïste de bien des façons peu importe le volume de son portefeuille.

Je connais des gens qui ne donneraient jamais une miette à quelqu’un. En aucune circonstance. Alors que certaines occasions s’y prêtent. Comme si l’univers leur devait tout. Que tout le monde devait être tourné vers eux.

Puis, les gens qui ne comptent pas. De toutes les manières. Prêts à vous dépanner si vous avez besoin d’un lift. À se donner du trouble pour vous (parce que c’est dans ces circonstances que la générosité prend son sens véritable. Ce n’est plus seulement de la gentillesse ou de la politesse). À vous donner du temps – cette denrée rare pour plusieurs – pour vous écouter.

Je n’arrête pas de penser à ce slogan publicitaire d’une boutique plein air: «généreux de nature». C’est bête, mais tellement évocateur à la fois. Surtout quand on peut mettre des visages dessus.