Séjour inoubliable au Groenland au profit de la Fondation Anna-Laberge

Séjour inoubliable au Groenland au profit de la Fondation Anna-Laberge

La beauté des paysages a séduit les aventuriers.

Crédit photo : Gracieuseté – Jean Marchand

Yves Bisson et Marc-Antoine Cloutier ne s’attendaient pas à prendre un bain dans les eaux glacées du Groenland. Les deux hommes, en compagnie de six autres membres, participaient du 29 août au 3 septembre à une expédition au profit de la Fondation Anna-Laberge.

MM. Bisson et Cloutier naviguaient dans le même kayak depuis trois jours lorsque la mésaventure s’est produite.

«Nous étions au milieu d’un fjord dans l’après-midi alors que la marée montait. Le kayak se faisait frapper par les vagues et dans un mouvement de panique, mon cher collègue s’est penché, faisant en sorte que le kayak s’est retourné», a expliqué Yves Bisson, directeur de la Caisse des Berges de Roussillon à Saint-Constant.

Les deux hommes avaient hâte d’être repêchés par les guides alors que la température de l’eau était à trois degrés.

Les participants ont eu l’occasion de naviguer parmi les glaciers.

 

«Ça commençait à être urgent. Ça faisait entre 5 et 10 minutes qu’on y était dans l’eau. J’ai fait un petit choc nerveux, car j’entendais Marc-Antoine qui, lui, était en dessous en train de se démener pour sortir», a poursuivi M. Bisson.

Émergeant à son tour, Marc-Antoine Cloutier a laissé ses bottes au fond des eaux. Il a dû compléter les deux jours restants de kayak chaussé de ses feutres avant d’enfiler une paire de chaussures de trekking qui l’attendaient au camp suivant.

 

Attente

Malgré cet incident, les deux hommes ont apprécié leur expérience.

«C’était au-delà de nos attentes. On ne s’imaginait pas à devoir relever un aussi gros défi. Il n’y a pas grand monde qui a vécu ce qu’on a vécu», a souligné Yves Bisson.

«Tu as l’impression d’être le premier au monde à marcher dans cet endroit.»

– Marc-Antoine Cloutier, participant à l’expédition du Groenland

«C’était ma première grande expédition. Pour moi, le défi était de maintenir mon endurance. Tu n’as pas de confort, tu t’assois sur des roches et tu es loin de ton monde aussi», intervient avec humour M. Cloutier, avocat chez Deveau Avocats.

Les aventuriers sont partis du village de Kulusuk sur la côte Est du Groenland pour longer le littoral en kayak de mer parmi les glaciers de Karale. Après cinq jours sur les eaux, ils ont troqué leur pagaie pour des chaussures afin de se promener sur les aiguilles granitiques du Storebror.

 

Trolls, base militaire et glacier 

La beauté des paysages combinée à la quiétude des lieux ont marqué les deux hommes durant leur séjour.

«J’avais l’impression de me déplacer dans les paysages imaginaires de Lord of the rings. Dans les montagnes, je me disais que des lutins allaient sortir», a raconté Yves Bisson.

L’ancienne base militaire Bluie Esat Two.

 

«Quand tu es sur la plage dans le Sud, tu peux quand même penser à tes dossiers du bureau. Au Groenland, tu penses à ce que tu fais: ton prochain coup de pagaie ou encore où tu vas poser le pied. Il y a une cadence, une routine à respecter», a mentionné Marc-Antoine Cloutier.

Parmi les coups cœurs qui les ont étonnés, citons la «découverte» d’une ancienne base militaire américaine laissée à l’abandon. Tout porte à croire qu’il s’agit Bluie Esat Two qui était en fonction de 1942 à 1947.

«Tu es complètement déconnecté de la vie et, oups, tu aperçois cette base. On y voit de vieux camions, dont un où ils [militaires] étaient en train de changer les freins. Il y a une piste d’atterrissage et entre 3000 à 4000 barils de métal vides sur le site. On présume qu’il y avait du diesel. Cette visite m’a permis de me brancher sur l’histoire», a expliqué M. Bisson.

«C’est comme si les gens étaient partis en 10 secondes», a ajouté M. Cloutier.

L’ascension d’un glacier vieux d’un million d’années et en voie de disparition en raison du réchauffement climatique a aussi pour eux constitué un moment mémorable.

Les huit participants à l’expédition Groenland. En avant-plan, Philippe Mercier et Jean Marchand. À l’arrière-plan, dans l’ordre habituel: Éric Bachand, Yves Bisson, Dominique Lemieux, Marc-Antoine Cloutier, Nathalie Tessier et Claude Marchand.

 

Coup de feu

Le départ de l’expédition a débuté d’une drôle de façon pour Marc-Antoine Cloutier. Lève-tôt, il a quitté sa chambre dans le village de Kulusuk pour prendre l’air quelques heures avant le départ en kayak. Revêtu de noir et coiffé d’un capuchon, il marchait sur le bord de la rive.

«Au loin, j’ai entendu un bruit sourd d’un fusil. « Quelqu’un tire », je me suis dit. Trois ou quatre secondes plus tard, j’entends une autre détonation et vois le ricochet de la balle à côté de moi dans l’eau. Je suis parti de là, blanc comme un drap, pour retourner dans la demeure», relate-t-il.

D’après les guides, il se pourrait qu’un chasseur l’ait confondu avec un phoque sur le bord de l’eau.

Photo prise lors de la première journée au village de Kulusuk.

 

Tirage

Initialement, la Fondation Anna-Laberge souhaitait amasser 200 000 $ pour le département d’ophtalmologie. Ce montant était basé sur une éventuelle participation de 24 personnes à l’expédition au lieu des huit qui ont répondu à l’appel. Chacun des participants devait débourser 6 000 $ en moyenne pour assumer les coûts de l’expédition. Le montant final n’est pas connu puisque la campagne de financement se poursuit avec une loterie auto. Mille billets, au coût de 100 $ chacun, sont offerts. Chacun donne la chance de gagner une Hyundai Ioniq Électrique 2017, d’une valeur de plus de 40 000 $ grâce au partenariat de Hyundai de St-Constant. Le tirage aura lieu le mercredi 29 novembre au centre multifonctionnel Guy-Dupré de La Prairie, dans le cadre de l’événement Vins & Tapas de la Fondation Anna-Laberge. Pour obtenir un billet: www.jedonneenligne.org/fondationannalaberge/LOTAUTO/

 

Les participants

Huit personnes prenaient part à l’expédition du Groenland:

Jean Marchand, président de Fenplast

Nathalie Tessier, propriétaire de la clinique Soins de santé à domicile

Yves Bisson, directeur de la Caisse Desjardins des Berges de Roussillon

Marc-Antoine Cloutier, avocat chez Deveau Avocats

Claude Marchand, DP Marchand

Dominique Lemieux de Dominique Gestion Artistique Inc.

Éric Bachand, CPA, CGA, LL.M.fisc. chez Lefaivre Labrèche Gagné

Philippe Mercier, attaché politique du député Pierre Moreau.