Candidat de la CAQ dans La Prairie : Christian Dubé dévoile ses priorités

Photo de David Penven
Par David Penven
Candidat de la CAQ dans La Prairie : Christian Dubé dévoile ses priorités
(Photo : Le Reflet - David Penven)

Le caquiste Christian Dubé veut être le porte-voix des maires de la circonscription.
«L’essentiel de mon travail n’est pas d’inventer des priorités. C’est plutôt de prendre celles qui sont clairement identifiées par les maires et les faire aboutir. Je suis un gars de résultat», a déclaré le candidat en entrevue.
M. Dubé a indiqué qu’il complétera son mandat même si sa formation se retrouve dans l’opposition. Six mois après avoir été élu dans Lévis en 2014, il avait démissionné pour occuper le poste de premier vice-président à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).
 
 
Dossiers
Parmi les enjeux locaux, Christian Dubé a cité celui de l’assainissement des eaux usées à Saint-Philippe.
«Ça n’a pas de bon sens que ce dossier ne soit pas réglé. C’était un engagement du député sortant [le libéral Richard Merlini]. Malheureusement, ça fait combien d’années qu’il n’y a pas eu de ministre ici? Ça prend quelqu’un pour porter leurs doléances [celles des maires]. Je serai sûrement une voix très forte», a poursuivi le principal intéressé.
 

«Je vais prendre un engagement très clair: si je suis élu, le problème de la route 104 sera réglé dans un premier mandat.»
-Christian Dubé, candidat de la CAQ dans La Prairie

Il laisse entendre qu’il serait ministrable dans un éventuel gouvernement caquiste.
En matière d’économie, il veut relancer l’idée du développement des axes routiers des autoroutes 15 et 30 qui, qui selon lui, a été mise de côté par les libéraux.
 
Transport
Concernant l’urbanisation de la route 132 et d’un éventuel tramway que les élus locaux réclament, il se dit en accord. M. Dubé rappelle qu’il faut y aller par étapes, la première étant l’aménagement d’un corridor dédié aux autobus.
«Dans un premier temps, il faut augmenter la fluidité par la création de deux voies avec des stations dans le milieu. Une fois qu’on a le volume d’usagers, on pourra procéder au changement avec un tramway», a expliqué le candidat.
Toujours en matière de transport, il souhaite la création de doubles voies pour la route 104 entre La Prairie et le secteur Saint-Luc à Saint-Jean-sur-Richelieu. S’il reprend la promesse de la candidate péquiste Cathy Lepage, Christian Dubé remplacerait cependant les intersections par des carrefours giratoires.
«Les travaux d’aménagement réalisés par le MTQ à l’intersection des chemins de la Bataille ne sont pas sécuritaires», a-t-il insisté.
Qualifiant le projet-pilote de navette autonome électrique à Candiac «de plus beau projet de transport collectif au Québec», le caquiste désire voir cette initiative se poursuivre et s’étendre ailleurs.
«Imagez tous ces véhicules circulant dans l’axe est-ouest amenant les usagers vers REM», a souligné l’homme de 61 ans.
 

Christian Dubé, candidat de la CAQ dans La Prairie, aux côtés de son équipe soit: Marie-Josée Valade, responsable des bénévoles et de la sortie du vote, Claudine Binette, adjointe au candidat, et Sylvain Laporte, directeur de campagne. (Photo : Le Reflet – David Penven)

 
Demeurer dans le comté
S’il emporte le vote dans La Prairie, Christian Dubé qui habite à Montréal s’engage à s’établir dans la circonscription.
«C’est sûr que je vais m’organiser pour demeurer ici, tout comme je l’ai fait quand j’étais député de Lévis», a-t-il déclaré.
«J’ai pris l’engagement solennel de rester pour quatre ans. Il y a des projets qui doivent être réalisés ici et dans lesquels je veux participer», a souligné le candidat qui a rencontré les maires des municipalités de la circonscription.
 
Réaction à la suite d’un article d’un quotidien
Christian Dubé a réagi à la publication d’un article du Journal de Montréal, paru le 13 septembre. Celui-ci faisait mention d’une apparence de conflit d’intérêts avec sa conjointe en laissant entendre que M. Dubé aurait favorisé une entreprise dans laquelle elle siégeait au conseil d’administration.
«C’est sûr qu’il se fait beaucoup de salissage en campagne électorale», a-t-il fait mention.
Sur la page Facebook, Christian Dubé s’est expliqué.
«Quand j’ai pris mes fonctions à la CDPQ, j’ai immédiatement déclaré mes conflits d’intérêts potentiels aux personnes en autorité par rapport aux fonctions de ma femme. (…) Jamais je n’ai pris une décision ou influencé qui que ce soit à prendre une décision qui aurait pu avantager une entreprise où ma femme est active», lit-on.
 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Normand Doré Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Normand Doré
Guest
Normand Doré

Comment rejoindre notre député M. Dubé ? Téléphone ou courriel.
Merci . Normand Doré