Citoyens coincés à l’étranger : le bureau d’Alain Therrien à l’œuvre jour et nuit

Par Hélène Gingras
Citoyens coincés à l’étranger : le bureau d’Alain Therrien à l’œuvre jour et nuit
Alain Therrien (Photo : Le Reflet - Robert Côté)

Les nuits sont parfois courtes pour les employés du bureau du député fédéral de La Prairie Alain Therrien qui redoublent d’ardeur pour aider à rapatrier au pays plusieurs citoyens de la circonscription pris à l’étranger depuis deux semaines.

En raison du décalage horaire, l’équipe doit s’adapter.

«À titre d’exemple, nous avons accompagné une jeune femme coincée en Inde. Elle voyageait seule et la situation s’est rapidement détériorée là-bas. L’hôtel où elle logeait a expulsé les touristes sous peine de représailles de la société civile. Mon équipe est restée éveillée jusqu’à 2h30 du matin pour l’accompagner, explique M. Therrien. Ils craignaient pour sa sécurité et la sentaient rassurée de nous savoir au bout du fil.»

La jeune femme est finalement rentrée à Montréal le 25 mars en fin de journée, saine et sauve.

Sabrina Djoghlaf, de Saint-Constant, dont le mari est présentement coincé en Algérie parce qu’il s’est rendu au chevet de sa mère de 78 ans qui a subi un infarctus, n’a que de bons mots pour M. Therrien.

«C’est la seule personne qui a répondu à mon mari avec des mots d’espoir», dit-elle, expliquant au Reflet que son époux essaie en vain d’entrer en contact avec les autorités canadiennes.

«Derrière chaque appel, il y a une personne en détresse.»

-Le député fédéral de La Prairie, Alain Therrien

De l’accompagnement

Pour l’essentiel, le travail du bureau du député est de faire des recommandations techniques et de fournir de l’information pertinente aux voyageurs coincés.

«S’assurer, par exemple, que celles et ceux qui entrent en communication avec nous pour être rapatriés soient bien inscrits sur la liste des voyageurs à l’étranger auprès de l’ambassade canadienne du pays où ils se trouvent. Cette opération est majeure, puisque c’est à partir de cette base de données que l’ambassade communique avec les gens pour la suite des choses», explique le député.

Ses employés tentent aussi de brosser rapidement le portrait de chacun, à savoir où il se trouve exactement et le temps requis pour qu’il se rende à l’aéroport.

«Nous tentons de les guider le plus possible et de les rassurer aussi, ajoute-t-il. Le fait est que la situation évolue d’heure en heure, et ce, partout dans le monde.»

Les ambassades coordonnent les rapatriements et celles-ci sont débordées de demandes. Sans compter que «chaque vol se négocie de pays à pays», rappelle M. Therrien.

Néanmoins, l’élu du Bloc québécois estime avoir établi une excellente communication avec le cabinet du ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne, «ce qui nous aide à partager l’information la plus juste qui soit, et ce, en temps quasi réel avec nos commettants pris à l’étranger».

Merci

Le député tient à remercier l’Agence de voyages Vasco à La Prairie pour son coup de main. L’entreprise accompagne le bureau du député «pas à pas en surveillant les activités aériennes depuis près de deux semaines maintenant. Cette aide est des plus appréciées», remercie-t-il.

Pays où ils sont coincés

-Espagne, Inde, Kazakhstan, Maroc, Tunisie, Algérie, Philippines, Nouvelle-Zélande, Colombie, Pérou, Mexique, Autriche, Madagascar et Pakistan.

«Chaque jour, un ou plusieurs pays s’ajoutent à la liste de nos suivis», explique Marie-Michèle Dubeau, employée au bureau du député Alain Therrien.

 

«Derrière chaque appel, il y a une personne en détresse.»

-Le député fédéral de La Prairie, Alain Therrien

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Louise RobergeDaniel Ready et Katie VibertJean-Pierre Dodge Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jean-Pierre Dodge
Guest
Jean-Pierre Dodge

Je suis l’un de ces Canadiens coincé à l’étranger. Moi, c’est aux Philippines. Mon vol devait transiter par Hong Kong, mais à l’aéroport on m’a empêché de monter à bord, parce que leurs frontières venaient tout juste d’être fermées aux étrangers. Je me suis donc pris une chambre d’hôtel à Cebu dans l’attente que le gouvernement canadien fasse le nécessaire. Je ne suis pas angoissé pour autant. Mais laissez-moi vous donner mon opinion sur cette crise. Oui, elle est mondiale. Oui, c’est une crise sérieuse. Oui, c’est un virus dangereux… cependant. Ce qui fait la différence entre la vivre au… Lire la suite »

Daniel Ready et Katie Vibert
Guest
Daniel Ready et Katie Vibert

Bonjour Nous sommes un couple de personnes âgées de 66 et 69 ans. Nous sommes pris à Lima, Pérou. Nous attendons toujours des nouvelles de l’Ambassade concernant notre manque de médicaments. Mon épouse souffre de la thyroïde. Il lui faut des synthroïds et des rabeprazoles pour son estomac (ulcère). Après plus d’une semaine de tentatives vaines de contacter par téléphones et courriels « sos international et l’ambassade à Lima » nous avons enfin eu un « opérateur », au téléphone, vendredi matin. Il a ouvert un dossier à nos noms pour les médicaments. Il nous a dit qu’une personne de l’ambassade nous contacterait. Étant… Lire la suite »

Louise Roberge
Guest
Louise Roberge

Effectivement! Marie-Michele Dubeau du bureau de M. Therrien ainsi que Julie Gauthier de voyages Vasco nous ont été d’une aide précieuse et d’un support constant afin de nous aider mon conjoint et moi à revenir de Nouvelle-Zélande,. On n’est pas encore à LaPrairie, mais dernier vol aujourd’hui, de Vancouver vers Montréal. Un énorme merci à toute l’equipe!