Danny Groulx annonce sa retraite

Danny Groulx annonce sa retraite

Le défenseur a remporté la coupe Calder avec les Bulldogs de Hamilton en 2007.

Après avoir passé 14 saisons dans les rangs du hockey professionnel, le défenseur Danny Groulx accroche ses patins.

Une décision que le Candiacois de 34 ans a longuement mûrie et qu’il a prise en partie à cause de ses enfants.

«Le hockey a toujours été une passion et j’ai été capable de gagner ma vie avec ça durant les 14 dernières années, se réjouit-il. J’ai rencontré plein de gens, j’ai voyagé, j’ai vécu de super expériences, mais avec les enfants qui vieillissent, c’est que sûr que je devais prendre une décision. J’ai des jumeaux, un gars et une fille de 5 ans, et maintenant qu’ils commencent l’école, je veux qu’ils aient une stabilité.»

Celui qui a bourlingué à travers les États-Unis, l’Allemagne, la Russie, la Finlande et la France, se dit d’ailleurs heureux de se réinstaller au Québec.      

Même si le nom de Danny Groulx a circulé quand le maire de Saint-Constant a fait savoir qu’il désirait accueillir un club de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans sa Ville, le principal intéressé reste nébuleux sur la question.

«Je garde toutes les portes ouvertes et je veux faire le bon move. C’est sûr que je veux rester impliqué dans le hockey, mais je regarde toutes les options, dit-il. J’ai toujours été attiré par le monde des affaires, alors j’ai quelques projets de ce côté-là que j’essaie de mener à terme.»

Quand on lui demande s’il prévoit passer derrière le banc, l’athlète répond qu’il entraîne son fils dans le Mag et que cela le satisfait amplement pour le moment.

Un parcours dont il est fier

Même s’il n’a jamais été repêché dans la Ligue nationale de hockey, Danny Groulx a fait son entrée chez les pros grâce aux Red Wings de Detroit. En 2002, ceux qui étaient les champions en titre de la Coupe Stanley l’ont signé pour trois ans alors qu’il venait de connaître une saison exceptionnelle dans la LHJMQ avec les Tigres de Victoriaville.

Après trois années avec les Griffins, le club école des Wings, le défenseur a continué à mener sa barque dans la Ligue américaine, a fait une courte incursion en Allemagne, puis dans la Ligue continentale (KHL).

«À ma dernière année dans la ligue américaine, j’ai eu une grosse saison, se remémore l’athlète. J’ai gagné défenseur de l’année et après je suis allé jouer dans la KHL. C’était comme ma ligue nationale. Le calibre était élevé et j’y ai vécu une super belle expérience.»

Après la KHL, Groulx est retourné deux ans dans la Ligue américaine et a conclu sa carrière en Europe auprès des Dragons de Rouen.

Concours de circonstances

S’il n’a jamais été appelé pour le circuit Bettman ce n’est pas faute de talent, mais de timing, estime le défenseur qualifié de spécialiste de l’avantage numérique.

«Lorsque j’étais dans l’organisation des Blackhawks, j’ai eu une super saison, mais il n’y a pas eu un blessé de l’année. L’année d’après, j’ai signé ailleurs et je pense que Chicago a eu cinq défenseurs qui se sont blessés. Être resté, peut-être que j’aurais joué, mais on ne peut pas prévoir, alors je ne m’en fais pas avec ça», dit-il serein.

Danny Groulx n’a pas de regrets et s’estime chanceux d’avoir pu participer à quelques matchs d’exhibition, dont un bien spécial dans l’uniforme des Canadiens, alors qu’il était avec les Bulldogs de Hamilton.

 

Quelques faits saillants

-A remporté trois fois la coupe du Président dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (1998, 1999, 2002)

-Trophée Émile Bouchard remis au meilleur défenseur – LHJMQ (2002)

-Trophée Guy Lafleur pour le joueur le plus utile des séries – LHJMQ (2002)

-Trophée Stafford Smythe pour le joueur le plus utile de la Coupe Memorial (2002)

-Coupe Calder avec les Bulldogs de Hamilton (2007)

-Trophée Eddie Shore pour défenseur de l’année – LAH (2010)

Commenter cet article

avatar