EN VIDÉO – Des militants pour le droit aux logements manifestent

Par Vicky Girard

Plus d’une vingtaine de manifestants sont débarqués d’une caravane avec leurs affiches et en scandant des slogans devant les bureaux des députés du gouvernement provincial Danielle McCann, à Saint-Constant, et Christian Dubé, à La Prairie, le 6 février. Ils revendiquent entre autres plus d’investissement pour des logements sociaux.

Des convois, dont un regroupant des membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et du Comité logement Rive-Sud, entre autres, parcourt la province dans l’espoir que le gouvernement du Québec agisse face à la crise du logement. Ils le font dans le but avoué que le prochain budget attendu dans les prochaines semaines inclut une solution, disent-ils.

Concrètement, les militants souhaitent que 50 000 nouveaux logements sociaux soient aménagés sur une période de 5 ans.

Ils laissent savoir que leur arrêt au bureau de Mme McCann, députée de Sanguinet, mais également ministre de la Santé et des Services sociaux, est symbolique, car à leur avis, «vivre dans un logement trop cher, insalubre ou de taille insuffisante a des conséquences néfastes sur la santé physique et/ou mentale d’une personne», affirme Catherine Lussier, du FRAPRU.

La crise du logement locale en chiffres 

-0,5%: taux d’inoccupation des logements à Saint-Constant

-13,3%: augmentation du prix de loyer moyen entre 2018 et 2019 à Saint-Constant

-3%: taux d’inoccupation des logements à La Prairie

-11%: augmentation du prix de loyer moyen entre 2018 et 2019 à La Prairie

-365: ménages locataires ayant des besoins impérieux de logement dans le secteur Saint-Constant, Saint-Mathieu et Saint-Philippe

– 430: ménages locataires ayant des besoins impérieux de logement dans le secteur La Prairie

À LIRE AUSSI: La crise du logement inquiète des organismes

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des