Actualités

La communauté de boxe amateur est en deuil

lundi le 22 février 2021
Modifié à 11 h 45 min le 23 février 2021
Par Hélène Gingras
L’identité de la personne décédée dans un incendie survenu dimanche soir à Sainte-Catherine a été révélée sur les réseaux sociaux. Il s’agit de Chantal Lippé, entraîneuse de boxe au Gladiateur Gym à La Prairie. Son conjoint et propriétaire de l'entreprise, André Blais, est hospitalisé, puisqu’il a inhalé beaucoup de fumée. Dans une touchante publication sur Facebook, Marlène Lalonde, entraîneuse de kickboxing au centre Apex sports performance à Delson, a publié une photo du couple à leur mariage, accompagnée de ce mot: «Gladiateur Gym… Toutes mes pensées sont pour toi mon ami, frère et coach dans cette terrible épreuve. Une grande dame nous a quittées, la femme de ta vie, une femme d’exception Chantal Lippé... Incompréhension totale, je suis sincèrement désolée. Mes sincères condoléances. Je serai toujours là pour toi. Je vous aime!!!!» Mme Lalonde est une amie de longue date du couple. Elle a fait ses débuts dans le domaine grâce à eux. Le promoteur de combats Vic Thériault a contacté Le Reflet pour rendre hommage à son tour à Mme Lippé. «La communauté de boxe amateur est triste de sa tragique perte. Elle était dévouée à la relève, a-t-il dit. Les petits étaient en bonnes mains avec elle et elle était très passionnée à trouver la perle rare pour faire rayonner le gym de son mari. J’ai beaucoup de peine pour toute l’équipe du Gladiateur Gym.» Autre témoignage Diego Fiorita s'est aussi dit bouleversé d'apprendre cette nouvelle. «Je suis un athlète d'arts martiaux et suis devenu, par la suite, le plus jeune ring announcer du milieu du sport que ce monde ait vu à l'époque, a raconté celui qui est désormais éditeurs de magazines. André et Chantal ont été parmi les premiers promoteurs à me donner une chance en tant qu'annonceur maison dans les années 1990.» Il se souvient «que Chantal a toujours été l'amoureuse parfaite pour André, et vice-versa». Veuf lui-même depuis 2011, il a dit espérer qu'«André survivra à cette épreuve et gardera, j'en suis certain, le plus beau des souvenirs de sa partenaire de tous les instants». Le Bureau du coroner a fait savoir mardi matin au Journal qu'il n'est pas en mesure de confirmer formellement l’identité de la victime pour le moment. Toutefois, selon le rôle d'évaluation municipale, la maison appartient à Chantal Lippé.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous