Le député Alain Therrien fier de sa première année en poste

Par Vicky Girard
Le député Alain Therrien fier de sa première année en poste
Alain Therrien (Photo : Gracieuseté)

Élu comme député fédéral de La Prairie il y a un an presque jour pour jour, Alain Therrien dresse un bilan positif empreint d’accomplissements et de soutien pour les citoyens en raison de la pandémie. Il souligne qu’il ne s’est pas limité «au carré de sable d’un député fédéral».

«Je tiens à remercier les citoyens de La Prairie qui m’ont choisi. C’est grâce à eux si je peux faire ce travail.»

-Alain Therrien

Réussites

Quelques actions en réponse à la pandémie

Au début de la pandémie, l’équipe d’Alain Therrien est parvenue à rapatrier 120 citoyens de la circonscription en moins d’un mois. Il estime que son bureau a été l’un des plus efficaces au Québec et «probablement même au Canada» en ce sens.

Le député a également offert du soutien aux citoyens pour qu’ils obtiennent l’aide financière dont ils avaient besoin et soient orientés vers les bonnes ressources. La prestation canadienne d’urgence a également été élargie pour que, par exemple, les pompiers, les travailleurs autonomes et les employés municipaux l’obtiennent. M. Therrien a aussi travaillé pour l’aide aux entreprises et au remboursement de billets d’avion.

À lire aussi: VIDÉO – Cinq priorités pour Alain Therrien pendant la crise

VIDÉO – Alain Therrien plaide pour modifier la PCUÉ et l’emporte

Exporail

Le député dit tenir à ce qu’Exporail soit soutenu et accompagné par le gouvernement fédéral.

«On a été capables de parler en sa faveur au ministre du Patrimoine, Steven Guilbault, qui a été très coopératif. Il est venu dans le comté et a visité le musée avec sa famille. On lui a trouvé du financement. On travaille pour pérenniser ses activités. C’est un joyau de notre région, il est unique au Canada», souligne-t-il.

Dossiers à surveiller

Une université en route

«J’avais promis, quand j’ai amené le cégep dans la région, que j’amènerais aussi une université. Je vous avais dit que c’était une promesse de court terme. Le court terme en économie, on dit souvent que c’est un an.»

Alain Therrien a fait part au Journal qu’une rencontre décisive pour la réalisation de ce projet avait lieu le 23 octobre. Il confie que «ça avance encore plus vite» qu’il croyait.

Les berges de la rivière Saint-Régis

L’érosion des berges cause des problèmes, principalement à la Ville de Sainte-Catherine pour qui «ça coûte cher». Le député de La Prairie a ainsi mis en place un comité avec plusieurs Villes, des experts, ainsi que les MRC de Roussillon et Jardins-de-Napierville.

«On a découvert à mon bureau, qu’il y avait un programme fédéral qui pourrait nous permettre d’aller chercher jusqu’à 50% des dépenses totales. Il fallait qu’on travaille ce problème dans sa globalité», explique-t-il ajoutant que la Ville de Saint-Constant est également touchée. La première phase est franchie, et le comité se réunira de nouveau. Il s’agit d’un projet d’environ 20 M$, indique M. Therrien.

Déceptions

Alain Therrien nomme quelques déceptions au sujet de dossiers qui n’ont pas avancé comme il le souhaitait, notamment l’internet haute vitesse, son cheval de bataille lors des élections. Bien que le provincial ait annoncé des mesures à ce sujet, le député fédéral déplore que des zones ne soient toujours pas desservies alors que la pandémie a accentué le besoin d’une connexion internet adéquate.

De plus, M. Therrien attend toujours que le gouvernement provincial, avec qui il collabore, avance  davantage sur l’urbanisation de la route 132. Il décrit le tronçon comme «une plaie ouverte dans la région».

«Aussitôt que le provincial va bouger, je vais m’assurer que l’argent du fédéral soit là. Les citoyens le méritent depuis assez longtemps. C’est devenu une blague», affirme-t-il.

Rencontres marquantes

Durant sa première année en tant que député de La Prairie, Alain Therrien est allé à la rencontre de citoyens qu’il n’avait pas côtoyés lors de son mandat d’une dizaine d’années en tant que député provincial, soit ceux de La Prairie, Saint-Philippe et Candiac.

Il a rencontré plusieurs nouveaux organismes également. Le député était présent lors d’un événement de reconnaissance des employés au CHSLD de La Prairie cet été, puis a visité le camp d’été S.au.S pour les enfants autistes, entre autres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Alain Therrien en nomination comme «meilleur orateur» à la Chambre des communes - Le Reflet
3 mois

[…] Therrien confie également être honoré de se retrouver en nomination après un an dans son rôle avec ses homologues d’expérience, soit Sean Fraser, élu en Nouvelle-Écosse en 2015, ainsi que […]

trackback
Un campus de l'UQAM s'installe à Saint-Constant - Le Reflet
3 mois

[…] Acteur de la première heure dans ce dossier, Alain Therrien n’a pas caché son étonnement, mais aussi sa satisfaction de voir ce projet se concrétiser aussi rapidement. […]

trackback
Un campus de l'UQAM à Saint-Constant - L'Information d'Affaires d'ici
3 mois

[…] Acteur de la première heure dans ce dossier, Alain Therrien n’a pas caché son étonnement, mais aussi sa satisfaction de voir ce projet se concrétiser aussi rapidement. […]