Le gouvernement hausse le ton

Par Ali Dostie
Le gouvernement hausse le ton
(Photo : Gracieuseté - CAQ)

Le Québec connaît en ce 2 avril la plus importante hausse de cas déclarés en 24 heures. Le bilan national se porte à 5518 personnes infectées par la COVID-19, soit 907 de plus qu’hier.

Se disant d’abord fier des Québécois qui se plient aux consignes, le premier ministre François Legault s’est montré impatient à l’égard des récalcitrants, rapportant que des rassemblements interdits ont toujours lieu et que des commerces n’offrant pas de services essentiels demeurent en activité.

«J’envoie un message aux policiers de la Sûreté du Québec et des grandes villes d’être moins tolérants. On ne peut pas accepter qu’il y ait une grande majorité qui fasse des efforts et que ces efforts soient anéantis, parce que quelques personnes ne prennent pas ça au sérieux.»

Pas moins de 7000 dénonciations auraient été rapportés aux services policiers.

Les policiers sont appelés à distribuer des constats à ceux qui contreviennent à ces directives. Les amendes peuvent se chiffrer entre 1000 et 6000$. «C’est tout ce que méritent les gens qui ne respectent pas les consignes», a tranché M. Legault.

À  lire aussi :

La police de Roussillon opte pour la sensibilisation

«C’est sérieux, il y a des vies en danger, a-t-il ajouté. Si on continue d’avoir des rassemblements et des entreprises non essentielles qui restent ouvertes, il y a aura des morts.»

Il a demandé aux Québécois d’être «plus solidaires que jamais».

«Le réseau de la santé est prêt»

Concernant les équipements de protection tels que les masques, les gants et les blouses, M. Legault a admis qu’ils arrivent «à la miette».

Globalement, le réseau de la santé peut compter, à ce jour, sur un inventaire de sept jours, a-t-il toutefois assuré.

Il est possible que certains établissements n’aient pas à leur disposition un tel inventaire, mais des échanges et partages sont effectués entre établissements.

Alors que l’équipement de protection est en demande partout à travers le monde, le Québec «fait tout ce qu’il faut pour que les commandes se rendent dans les hôpitaux», a soutenu le premier ministre.

«On joue nous aussi, avec les règles du jeu… Ça prend de l’argent comptant, des policiers qui surveillent le transport.»

Quant aux respirateurs artificiels, le réseau de la santé en compte en nombre suffisant pour faire face au sommet à venir.

M. Legault considère ainsi que «le réseau de la santé est prêt».

Hausse salariale pour des anges gardiens

François Legault a dévoilé qu’une bonification salariale de 287 M$ sera accordée aux travailleurs du milieu de la santé qui sont en contact direct avec les personnes malades.

Les préposées aux bénéficiaires dans les résidences privées verront leur salaire horaire augmenter de 4$.

Ces bonifications feront l’objet d’une annonce de la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann et du président du conseil du Trésor Christian Dubé.

Selon M. Legault, cette bonification est un geste qui nécessaire, alors que ça prenait «plus que des mercis» pour reconnaître «le sens du devoir et l’humanisme» du personnel de la santé.

Le premier ministre a adressé son merci du jour à tout le personnel de la santé, ainsi qu’au personnel qui travaille avec le directeur national de Santé publique Horacio Harruda.

«On a des scientifiques qui, chaque jour, nous font des recommandations. Ils travaillent jour et nuit.»

 

Bilan

36 décès, +3

5518 cas au Québec, +907

486 cas en Montérégie

365 personnes hospitalisées, + 58

96 personnes aux soins intensifs, +14

 

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Bouthillette René Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bouthillette René
Guest
Bouthillette René

Depuis le temps que les médias écrits et parlés diffusent l’information , il serait temps , autant pour les Forces Constabulaires du Roussillon et d’ailleurs de passer du pallier de » sensibilisation douce » au pallier de « sensibilisation coercitive » avec son lot d’amendes . Et si la » sensibilisation coercitive » s’adresse à un groupe de mineurs , que les parents paient la note . Après tout , ne sont-ils pas redevables / responsables des faits et gestes de leur progéniture ! Le Covid 19 appelle la Communauté à une certaine maturité qu’elle ne semble pas avoir atteint… Lire la suite »

trackback

[…] à la demande du premier ministre du Québec François Legault de hausser le ton face aux gens qui continuent de se rassembler malgré l’interdiction, la Régie intermunicipale […]

trackback

[…] Roussillon a dû intervenir 75 fois à Saint-Constant auprès de citoyens qui ne respectaient pas l’interdiction de se rassembler, rapporte la Ville. La police a dû aussi avertir 10 commerçants qui sont demeurés ouverts, bien […]