Le pickleball se joue à l’extérieur à Candiac

Le pickleball se joue à l’extérieur à Candiac

Depuis deux ans, deux terrains sont accessibles au parc Haendel à Candiac.

Crédit photo : Le Reflet - Archives

Initié par son beau-frère, Michel Sirois est tombé en amour avec le pickleball. Et le Candiacois n’entend pas garder son amour pour lui. Il veut populariser le sport au maximum de gens étant donné que la Ville dispose de deux surfaces qui ne sont pas achalandées.

«C’est un sport de raquette qui est un mélange de tennis, de badminton, de ping pong…», explique l’amateur qui s’inscrit dans la suite d’un autre passionné.

M. Sirois a distribué récemment plus d’une centaine de dépliants auprès des résidents et d’entreprises pour annoncer une journée d’initiation et de démonstration gratuite à ce sport au parc Haendel à Candiac, le 11 mai, de 10h à 16h.

Selon lui, c’est une activité qui peut plaire autant aux adultes qu’aux retraités étant donné que «ce n’est pas dur sur les articulations» et qu’«on court moins parce que la surface est plus petite».

Le joueur est convaincu que les élèves y trouveront aussi leur compte, de même que les familles à la recherche d’un nouveau sport. Le pickleball peut se jouer autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

«C’est un sport le fun, qui n’est pas exigeant», vante-t-il.

Il précise que le placement de la balle et les tactiques de jeu prédominent au détriment de la puissance et de la vitesse. De plus, jouer en double est moins essoufflant.

Terrains gratuits

Il y a deux ans, la Ville de Candiac a procédé au lignage de deux terrains sur la surface de la patinoire extérieure au parc Haendel. Les joueurs intéressés n’ont qu’à emprunter un filet, des raquettes et des balles auprès du préposé pendant son quart de travail (la semaine de 17h à 23h ou le week-end de 9h à 17h).

Il n’y a malgré tout pas foule, selon M. Sirois, qui espère renverser la tendance.

La Ville a néanmoins prévu des travaux pour couvrir la patinoire, de juin à décembre. À défaut de pouvoir s’exercer ailleurs, les joueurs de pickleball devront prendre leur mal en patience.

Pour plus d’information sur la journée d’initiation: pickleball.candiac@gmail.com.

 

Questions et réponses sur ce sport

À quoi ressemble le terrain?

Un terrain de pickleball est de la même taille qu’un terrain de badminton double – peu importe qu’on y joue en simple ou en double –. Le filet de tennis est utilisé pour séparer les deux parties du terrain.

 

Que faut-il faire pour gagner une partie ?

Il faut cumuler 11 points avec deux points de différence. Généralement, les joueurs jouent des séries deux de trois matchs.

 

Comment joue-t-on ?

Le service se fait par en bas et le receveur doit laisser la balle faire un bond pour le premier échange. Idem pour celui qui a fait le service. Par la suite, ce n’est plus obligatoire. Un point est marqué chaque fois que l’adversaire ne retourne pas la balle sur la surface de jeu ou commet une faute.

 

Y a-t-il d’autres règles spéciales ?

De chaque côté du filet, il existe une zone de non volée de 2,13 m de longueur. Le joueur ne peut volleyer une balle de l’autre côté s’il s’y trouve, à moins que la balle ait fait un bond au sol avant.

 

Quand et où ce sport a été créé ?

Sur l’île de Bainbridge, près de Seattle, aux États-Unis, en 1965.

 

Pourquoi ce nom ?

La légende veut que le chien de la famille qui a inventé le sport s’appelait Pickle et qu’il courait après la balle.

Commenter cet article

avatar