Les Riverains sont éliminés, l’entraîneur donne ses commentaires

Par Katherine Harvey-Pinard
Les Riverains sont éliminés, l’entraîneur donne ses commentaires
Les Riverains ont perdu leur série 3 de 5 en trois matchs face aux Cantonniers de Magog. (Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Le parcours des Riverains du Collège Charles-Lemoyne en séries éliminatoires a pris fin hier, alors qu’ils se sont inclinés pour une troisième fois en autant de matchs face à la meilleure équipe de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), les Cantonniers de Magog.

À LIRE ÉGALEMENT: Les Riverains s’inclinent à leur premier match éliminatoire

Les Riverains ne peuvent plus perdre

Cette fois-ci, leurs adversaires ont eu le dessus au compte de 7 à 2. La troupe de Steve Larouche s’était avouée vaincue par la marque de 5 à 1 et de 4 à 1 lors des deux premiers matchs.

Les Riverains ont pourtant été les premiers à s’inscrire au pointage par l’entremise d’Olivier Brosseau en début de deuxième période. Mais les Cantonniers ont trouvé le fond du filet à quatre reprises ensuite, dont deux fois sur un jeu de puissance. Michael Horth a redonné espoir à la formation du Collège Charles-Lemoyne en réduisant l’écart à 4 à 2 après seulement 25 secondes de jeu en troisième période. Les Magogois ont toutefois marqué trois fois ensuite, confirmant leur passage au deuxième tour des séries éliminatoires.

L’élimination en trois matchs n’est pas le résultat d’un manque d’effort, selon l’entraîneur-chef Steve Larouche.

«Noah Warren, mon défenseur numéro 1, n’a pas joué des séries, mentionne-t-il. On a perdu Jordan Marquis, qui fait partie de mes meilleurs défenseurs, après le premier match. Ç’a fait mal.»

«Je ne peux pas dire que Magog a travaillé plus fort que nous, poursuit-il. On a travaillé aussi fort qu’eux. On a perdu la série à cause d’un manque d’opportunisme.»

La déception était bien présente dans la chambre au terme de la dernière rencontre.

«Je leur ai dit que j’étais fier d’eux, qu’on a travaillé fort, on s’est présentés», dit le coach.

Retour sur la saison

Steve Larouche a accepté de revenir sur la saison de son équipe au lendemain de son élimination.

«On a eu des hauts et des bas tout au long de la saison», dit-il.

«On a eu beaucoup de blessés, ce qui a fait très mal à l’équipe, ajoute-t-il. On a perdu des joueurs comme Michael Horth, Tristan Décary et Olivier Brosseau. Puis, on a perdu notre meilleur marqueur pendant les Fêtes. Il a décidé de ne pas revenir avec nous pour des raisons académiques. Ce n’était pas une question de hockey.»

Conclure au 14e rang de la LHMAAAQ a été une déception pour l’entraîneur, mais il considère que la plupart de ses joueurs ont su évoluer au fil de la saison.

«C’est sûr que j’aurais aimé finir un petit peu plus haut, je pense qu’on aurait été capables, affirme-t-il. Il y a le trois quart des joueurs de l’équipe que j’ai adorés et qui se sont vraiment améliorés.»

L’homme de 48 ans avoue qu’il s’attendait à ce que ses joueurs trouvent le filet un peu plus souvent au cours de la saison.

«Ils ont travaillé très fort, mais c’est le talent dans certains aspects qui manquait. Marquer des buts, ça ne s’enseigne pas», soutient-il.

Ce n’est pas fini

La saison n’est pas officiellement terminée pour les Riverains, qui participeront au cours des prochaines semaines aux séries vers la Coupe Dodge. Une seule équipe de chaque division y participera. Les hommes de Steve Larouche font partie de la division Tacks avec les Cantonniers, les Lions du Lac Saint-Louis, les Grenadiers de Châteauguay et les Gaulois de Saint-Hyacinthe.

Steve Larouche compte préparer ses joueurs comme il se doit afin de parvenir à y participer.

«Je leur ai dit “vous êtes des joueurs de hockey, donc vous devez être fiers de jouer au hockey, peu importe pour quelle coupe vous jouez”. Je leur ai dit que moi je m’en vais pour la Coupe Dodge», relate-t-il.

«On a une division très forte, ajoute-t-il. Mon but, c’est que les gars progressent. D’ici la fin de l’année, les pratiques, ce sera comme dans la saison. S’ils ne veulent pas embarquer, too bad

Steve Larouche confirme d’ailleurs qu’il sera de retour l’année prochaine, à moins qu’il ne retourne dans le junior majeur, lui qui a été entraîneur-adjoint avec les Cataractes de Shawinigan de 2012 à 2019.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des