Pierre Hébert crée et anime un nouveau jeu-questionnaire télévisé

Par Vicky Girard
Pierre Hébert crée et anime un nouveau jeu-questionnaire télévisé
Question de jugement sera sur les ondes de Radio-Canada, du lundi au jeudi, à 19h. (Photo : Gracieuseté ICI Télé)

L’humoriste Pierre Hébert a conçu le jeu-questionnaire télévisé humoristique Question de jugement, qu’il animera sur les ondes de Radio-Canada à partir du 26 avril. Il s’agit pour lui d’un projet qui permettra de faire découvrir de nouvelles facettes des personnalités publiques invitées tout en les faisant rire autant que le public.

Le résident de Candiac s’est inspiré de situations vécues.

«Souvent, dans des partys de famille, on me demandait si c’était vrai qu’une telle est vraiment gentille ou qu’un autre est bizarre. Parfois, ils avaient raison dans leur perception des artistes, mais d’autres fois, ils étaient complètement à côté de la track», explique-t-il en ajoutant que «tout le monde laisse une première impression».

Il a partagé son idée avec la boîte de production KOTV, qui a évoqué l’émission Le Verdict pour créer un concept similaire, mais humoristique.

Question de jugement consiste à demander à deux participants qui des quatre invités est le plus enclin à faire telle ou telle chose, puis ceux-ci accumulent des points en devinant les résultats d’un sondage fait au préalable.

«J’étais aussi surpris que les invités parfois! Certains disaient; « bien voyons que les gens pensent ça de moi ».»

-Pierre Hébert

Faire rire

«On n’est pas dans la vérité. On a, par exemple, posé la question: qui est le plus susceptible d’aller au centre d’achat dans le but de se faire reconnaître? Ça se peut que le résultat du sondage ne reflète pas du tout la réalité. On veut connaître les préjugés des gens et en rire», fait savoir Pierre Hébert qui admet que lui-même aurait aimé participer à ce genre d’émission.

Dans le premier épisode avec Mélanie Maynard, Benoît McGinnis, Luc Senay et Hélène Bourgeois-Leclerc, on assiste notamment à un moment où on découvre que le public croit à plus de 70% que l’un des quatre invités serait du genre à oublier de remplir sa déclaration d’impôts. La personne en question est étonnée et l’animateur se fait une joie de la taquiner.

«Il faut dire que je connaissais les questions, mais pas les réponses, pour pouvoir jouer. C’est drôle de voir la vision que la population peut avoir envers nos artistes», partage Pierre Hébert.

Impacts de la pandémie

Question de jugement devait voir le jour il y a plus d’un an. Le projet a été reporté en raison de la pandémie.

«On l’a développé aussi pendant presque un an. Il y a eu d’autres étapes après, puis on devait commencer le 13 mars 2020. Quand enfin on a pu tourner fin janvier, j’étais tellement content. J’avais l’impression d’accoucher d’un bébé», rigole l’animateur.

L’émission devait avoir lieu devant public, mais selon Pierre Hébert, cet élément manquant ne se fait pas sentir.

Tournée

L’humoriste a vu sa tournée du spectacle Le goût du risque, à laquelle il restait cinq représentations, être arrêtée. Bien que ce serait possible, il ne souhaite pas retourner sur scène devant des salles incomplètes.

«Pour vraiment bien terminer l’aventure, je voudrais pouvoir le faire une dernière fois avec mon équipe. J’ignore quand je pourrai», confie-t-il néanmoins.

Pierre Hébert n’a pas écrit de nouveau matériel durant la pandémie, puisque son horaire est demeuré assez chargé avec la radio tout l’été, les tournages de l’émission Ceci n’est pas un talk-show,  qu’il anime également, des spectacles virtuels, puis la préparation de Question de jugement. Celui-ci reconnaît qu’il s’est trouvé chanceux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires