Police : le maire de Delson plaide sa cause auprès de Québec

Par Hélène Gingras
Police : le maire de Delson plaide sa cause auprès de Québec

Le maire de Delson Christian Ouellette a rencontré jeudi après-midi la ministre québécoise des Affaires municipales Andrée Laforest dans l’espoir de l’influencer dans sa décision dans le dossier de la Régie intermunicipale de police Roussillon. Celle-ci doit trancher le 15 mars, puisque les Villes ne sont pas parvenues à s’entendre.

À lire aussi: La présidente de la Régie et mairesse de Sainte-Catherine joint sa voix à la sienne

«Ce que je demande à la ministre, c’est si elle doit nous mettre de force une entente ou l’autre dans la gorge, pourquoi ne pas y aller avec celle qui est la plus équitable et qui fait le plus large consensus?» a questionné l’élu lors de son passage dans les bureaux du Reflet jeudi matin, avant son départ pour Québec.

Rappelons que les sept Villes devaient toutes revoter sur la plus récente recommandation du comité aviseur avant le 12 mars. Toutes les Villes l’ont réendossée sauf Candiac et Saint-Constant, ouvrant la porte au renouvellement de l’entente originale.

«Tout le monde s’entend sur le fait que ce n’est plus équitable, sauf Candiac, déplore M. Ouellette. L’équité, ce n’est pas d’être sur la même ligne, mais de permettre à tous de se rapprocher de la ligne du centre.»

Pour lui, il est d’autant plus illogique que Québec puisse vouloir reconduire l’ancienne entente alors que, dans une correspondance envoyée aux sept Villes à la fin février, les ministères des Affaires municipales et de la Sécurité publique favorisaient la plus récente proposition.

Un autre élément de solution, selon le maire, serait que le gouvernement nomme un arbitre dans une démarche de médiation pour régler le dossier d’ici un an parce qu’«on a tous le souhait que la Régie continue».

Statu quo innacceptable

Pour Delson, le statu quo est inacceptable à long terme.

«Je n’ai pas l’intention de continuer à payer 400 000$ en trop chaque année sur un budget de 16 M$ pendant cinq années de plus.»

-Christian Ouellette

Chiffres à l’appui, M. Ouellette a démontré que sa Ville payait beaucoup plus cher que d’autres pour le service de police, remerciant au passage la majorité des autres Municipalités «pour leur soutien». Par exemple, selon l’entente échue, les coûts reviennent à 282$ par citoyen, soit 82$ de plus que la Ville (Saint-Constant) qui paie le moins cher (200$). La moyenne des Villes est de 212$. Outre Delson, La Prairie (216$) est aussi au-dessus de la moyenne.

Selon la recommandation du comité aviseur, Delson demeure la Ville qui payerait le plus cher par habitant (soit 232$), mais l’écart ne serait plus que de 40$ avec celle qui payerait le moins (Saint-Philippe avec 192$). Candiac et La Prairie (toutes deux à 221$) se retrouveraient au-dessus du coût moyen.

Sur la base du 100$ d’évaluation foncière, Delson est aussi la plus désavantagée par l’entente échue (0,21$). Elle se rapproche de la moyenne (0,16$) avec la recommandation du comité aviseur, quoi qu’elle demeure un sou au-dessus (0,17$) avec Sainte-Catherine (0,19$) et Saint-Constant (0,18$). L’écart entre les sept Villes se réduit à 6 sous au lieu de 9.

En ce qui a trait aux frais de la Régie de police versus le budget, il représente en moyenne 11,2%. Avec la recommandation, Delson passerait à 10,5%, alors qu’elle est au-dessus à 12,8% actuellement, ce qui en fait la deuxième qui y consacre le plus après Saint-Mathieu (13,4%).

Clés de répartition

La recommandation du comité aviseur calcule la quote-part de chacune des Villes en fonction de:

-la population (40%),

-la richesse foncière uniformisée (20%),

-la criminalité (20%),

-le nombre d’appels (20%).

L’ancienne entente, elle, tenait compte du nombre de kilomètres de rues et des portes résidentielles et commerciales, notamment.

Hausses et baisses

Selon la recommandation du comité aviseur, la facture est ainsi répartie:

Candiac : 4,8 M$ (hausse de 196 000$)

Delson : 1,8 M$ (baisse de 390 000$)

La Prairie : 5,6 M$ (hausse de 129 000$)

Saint-Constant : 5,8 M$ (hausse de 139 000$)

Sainte-Catherine : 3,6 M$ (hausse de 14 000$)

Saint-Mathieu : 469 000$ (baisse de 16 000$)

Saint-Philippe : 1,3 M$ (baisse de 72 000$)

 

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] de la Régie intermunicipale de police Roussillon et mairesse de Sainte-Catherine, Jocelyne Bates, joint sa voix à celle du maire de Delson pour interpeller le gouvernement du Québec dans le dossier de l’impasse policière «afin de corriger l’iniquité régionale […]

trackback

[…] Il rappelle qu’actuellement le coût de la police est de 282$ par citoyen à Delson, comparé à 200$ à Saint-Constant, la Ville parmi les sept qui paie le moins cher. Il s’agit d’une différence de 41%. […]