Remise en question de la bataille de La Prairie : les recherches progressent

Par Vicky Girard
Remise en question de la bataille de La Prairie : les recherches progressent
Selon Albert LeBeau, 200 corps seraient enfouis sous le sol du Club de golf Pinegrove. (Photo : Gracieuseté)

Les démarches de l’historien Albert LeBeau pour démontrer que la bataille de La Prairie a eu lieu à la limite de la Seigneurie de La Prairie plutôt qu’à la jonction de la route 104 et du chemin de la bataille Nord avancent. Des travaux géophysiques ont révélé une zone qui mérite des recherches plus poussées.

Les «anomalies» détectées donnent de l’espoir à M. LeBeau. Il confie cependant que celles-ci pourraient être constituées de pierres, ou encore de branches et de racines d’arbres.

«Ce qu’on a appris avec les recherches, c’est qu’il y a un mètre et demi de remblai. Ce qu’on a découvert est donc dans celui-ci et pas dans le sol original. Ce n’est pas concluant. Il faut aller plus en profondeur», dit-il.

L’équipe de Géophysique GPR international à Longueuil s’est rendue au Club de golf Pinegrove à deux reprises, soit en novembre et au printemps. C’est au 7e trou, sur la rive est de la rivière l’Acadie, près du chemin de la Bataille, que M. LeBeau situe l’événement historique qui a eu lieu en 1691.

«On pense que les corps qui auraient été enterrés où nous croyons se trouvent plus hauts qu’où nous avons cherché», explique-t-il.

Selon lui, une portion de 20% à 25% de la superficie visée a été explorée.

Un périmètre d’environ 2500 m² avait été tracé au départ. La «zone d’anomalies» est d’environ 20 par 30 m².

Les travaux géophysiques ont permis d’analyser le sol à une profondeur de 2 mètres et demi sous le remblai.

«Naturellement, on veut y retourner, mais on a des contraintes», confie-t-il.

Les recherches ne peuvent pas être effectuées durant la saison de golf ou lorsque le sol est gelé. De plus, les observations en surface doivent être concluantes pour qu’éventuellement le sol soit creusé. Les travaux supplémentaires sont évalués à «au moins 10 000$». M. LeBeau a l’intention de trouver les ressources monétaires nécessaires pour prouver la théorie qu’il a dévoilée publiquement en août 2018.

À LIRE AUSSI: Le lieu de la bataille de La Prairie remis en question

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des