Retour aux sources pour le nouvel entraîneur-chef des Riverains

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Retour aux sources pour le nouvel entraîneur-chef des Riverains
(Photo : Photo - Facebook Collège Charles-Lemoyne)

Embauché au poste d’entraîneur-chef des Riverains du Collège Charles-Lemoyne le 19 avril, Steve Larouche sélectionne déjà ses joueurs en vue de la prochaine saison. Le nouveau pilote de la formation midget AAA «remet les compteurs à zéro pour bâtir l’équipe la plus combative du circuit».  
Il s’agit d’un retour aux sources pour l’homme de 48 ans, qui a connu ses premiers moments de gloire avec les Riverains du Richelieu en 1987. Troisième pointeur de son équipe, le joueur de centre avait transporté l’équipe vers le titre national contre les Hounds de Notre Dame et le futur joueur étoile Rod Brind’Amour.
«Je suis très heureux de revenir dans la région et excité à l’idée d’effectuer un retour avec cette équipe», souligne le natif de Sainte-Julie.
Steve Larouche était libre comme l’air depuis le 15 avril après que l’équipe de hockey junior majeur les Cataractes de Shawinigan ait mis fin à son contrat d’entraîneur adjoint.
«J’ai fait parvenir mon CV et Guillaume Latendresse m’a appelé cinq minutes après!» raconte-t-il.
L’entrevue étant concluante, il a obtenu le poste.
«Steve est un entraîneur organisé, structuré et passionné. Il est reconnu pour sa capacité à bien développer les aptitudes des joueurs et les amener à se dépasser», a affirmé le Collège Charles-Lemoyne par voie de communiqué.
Le mot d’ordre : respect
Le nouvel entraîneur-chef a rencontré Guillaume Latendresse pour la première fois lors du Défi d’excellence Gatorade de la LHJMQ en 2018.
«J’ai appris à mieux le connaître. Nous sommes devenus des amis. Nous partageons la même vision du hockey», affirme le nouveau venu.
À l’instar de son nouveau patron lors de son embauche le 15 avril, Steve Larouche répète que le respect primera avant tout le reste.
«Si tu respectes tes coéquipiers et tes adversaires, tu deviendras une meilleure personne, soutient Steve Larouche. Mon objectif est qu’une fois leur parcours terminé avec les Riverains, les joueurs ne soient pas des têtes folles, mais plutôt la meilleure version d’eux-mêmes.»
Sur la glace, celui qui a été repêché par les Canadiens de Montréal en 1989 s’attend à voir des jeunes «qui travaillent fort et qui n’abandonnent pas. Je ne veux pas de »lâcheux’’» lance-t-il.
Peu préoccupé par la dernière saison plutôt difficile des Riverains, l’entraîneur ne s’attardera pas au résultat final, mais plutôt au développement de ses joueurs.
«S’ils s’améliorent au moins 1% chaque jour, je serai heureux» conclut-il.
Steve Larouche en quelques faits saillants
-A joué 26 parties dans la Ligue nationale de hockey avec les Sénateurs d’Ottawa, les Rangers de New York et les Kings de Los Angeles;
 
-A connu des années prolifiques en Europe, notamment en Suisse, avant de terminer sa carrière de joueur en 2011 dans la Ligue nord-américaine de hockey;
 
-Champion de la Coupe Air Canada dans la Ligue de hockey midget AAA avec les Riverains du Richelieu en 1987;
 
-Champion de la Coupe du président dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Saguenéens de Chicoutimi en 1991;
 
-Trois fois champions de la Coupe Turner dans la Ligue internationale de hockey en 1994, 1998 et 2000;
 
– Champion de la Coupe Memorial à titre d’entraîneur adjoint des Cataractes de Shawinigan en 2012.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des