Saint-Philippe : des propriétaires obtiennent une dévaluation de leur résidence

Saint-Philippe : des propriétaires obtiennent une dévaluation de leur résidence

Des erreurs d'évaluation touchent des maisons mobiles.

Crédit photo : Le Reflet - Hélène Gingras

Des propriétaires de Saint-Philippe ont réussi à obtenir une dévaluation de leur maison, et par conséquent une baisse de taxes municipales, lors d’une des deux rencontres organisées par la Ville avec les évaluateurs.

«Je suis arrivée à la rencontre bien préparée, avec des ventes comparables dans le secteur ces trois dernières années et des informations pertinentes, confie Annick Bergeron. L’évaluateur avait aussi fait ses devoirs de son côté. Résultat, j’ai obtenu une baisse de valeur de 24 200$ de ma propriété.»

L’évaluateur a cependant refusé de revoir à la baisse le prix de son terrain, considérant le marché.

Mme Bergeron ignore pour le moment l’impact qu’aura la dévaluation sur son compte de taxes. L’évaluateur doit lui faire suivre des documents, mais elle s’estime satisfaite.

À ceux qui affirment qu’elle se tire dans le pied parce que sa maison de ville vaudra moins cher au moment de la vendre, elle répond qu’elle ne croit pas que sa nouvelle évaluation triennale reflétait la réalité.

«En ce moment, l’évaluation foncière est moins élevée que l’évaluation marchande et jamais je n’aurai pu vendre ma maison à 304 200$, dit-elle. Mon sous-sol n’est même pas fini.»

Autre exemple

Karine Legault, qui a fait pareille démarche, a aussi réussi à faire diminuer la valeur de sa maison de 41 900$. L’augmentation de 90 000$ de son terrain est aussi demeurée inchangée cependant.

«Je suis passée de 31% à 16% d’augmentation, raconte la résidente du quartier Lucien. Ça n’avait pas d’allure que ma maison ait été évaluée à 353 000$, alors que la banque l’estime à 280 000$. Même l’évaluateur était d’accord que ça n’avait pas d’allure.»

Réaction de la Ville

Contacté, le directeur général de la Ville de Saint-Philippe, Martin Lelièvre, a expliqué qu’une quinzaine de propriétaires sur les 80 présents aux deux rencontres d’information des 11 et 13 février ont obtenu des «correctifs» en raison «d’erreurs». Ce serait principalement le cas pour des maisons mobiles qui avaient été considérées comme des bungalows en raison de leur fondation en béton, par exemple.

Même si les séances d’information sont passées, les citoyens qui souhaitent obtenir un rendez-vous téléphonique avec la firme d’évaluation peuvent appeler à la Municipalité d’ici la mi-avril. Ils peuvent également entreprendre un processus de contestation payant (75$).

4
Commenter cet article

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Jean NoelKarine SiroisEtiennePierre Rivest Recent comment authors
Pierre Rivest
Invité
Pierre Rivest

Moi aussi baissé la valeur de ma maison mobile, mais malgré tout ils ont quand même gagné de cette façon une augmentation globale de beaucoup supérieur à 6% tout en calmant les propriétaires. Très futé ces dirigeants.

Etienne
Invité
Etienne

Il y a une belle réforme à faire dans les valeurs foncières. Il n’y a plus aucune cohérence. Les quartiers vieilissent, les terrains augmentent de valeur d’accord, mais les vielles maisons diminuent en valeur. La taxe augmente par la valeur du terrain, sans amélioration rénovative de la propriété. Un beau cercle vicieux qui cré ainsi une bulle de valeur immobilière et de taxation. Quand l’évaluation foncière est supérieure à l’évaluation de la banque, (valeur vente 30 jours) Il y a un sérieux problème.

Karine Sirois
Invité
Karine Sirois

Ma maison de ville (unité de centre sur 3) serait invendable au prix de l’évaluation; ce n’est pas un château!

Je suis de celles qui attendent un retour d’appel (moi, depuis le 14 février).

J’avais commencé des démarches à la fin octobre avec la firme ayant fait les évaluations. Je n’ai pas eu la chance d’avoir un rdv. J’espérais la 3ème journée qui se serait ajoutée. Je suis certaine que je ne suis pas la seule.

Jean Noel
Invité
Jean Noel

Malgré certaines baisses obtenues par certains citoyens/ citoyennes car en passant ,ce n’est pas tout le monde qui avait été informé de ces rencontres , il reste qu’une grande majorité de payeurs de taxes ont eu des augmentations supérieures au 6.4% annoncé par la mairesse. La moyenne se situe beaucoup plus entre 15 et 25%. Ce qui est le plus difficile à comprendre ce n’est pas le fait qu’ils se soient votés une augmentation de salaire et de dépense de plus de 30%, ce que personne n’a jamais eu , mais qu’ils arrivent à dépenser plus de $15.4 millions de… Read more »