Un accident de travail cause plus de peur que de mal

Par Hélène Gingras
Un accident de travail cause plus de peur que de mal
L'employé a été amené à l'hôpital par prévention. (Photo : Le Reflet - Erick Rivest)

Un accident de travail est survenu à la compagnie Locweld à Candiac, le mercredi 22 janvier, en fin d’après-midi. Un employé affecté par un court-circuit de haut voltage s’en est sorti sans aucune blessure ni douleur apparente, selon la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CÉTAM).

L’homme a tout de même été transporté à l’Hôpital Anna-Laberge à Châteauguay par mesure de sécurité, a expliqué Valérie Bélanger, porte-parole des médias de la CÉTAM.

L’appel a été logé au 911 à 15h51 relativement à un «bruit d’explosion», affirment la police et la Ville de Candiac.

«Quinze pompiers ont été dépêchés sur les lieux. À leur arrivée, le constat fut que la cause provenait plutôt d’un accident de travail relié à l’utilisation d’une soudeuse électrique», explique Jacinthe Lauzon, directrice des communications à la Municipalité, au nom du service de sécurité incendie de Candiac-Delson.

«L’homme était conscient et respirait à l’arrivée des policiers», complète François Michaud, porte-parole de la Régie intermunicipale de police Roussillon.

Selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) «il y a eu plus de peur que de mal» et Locweld effectue un suivi adéquat pour assurer la sécurité de ses travailleurs.

L’employé a été amené à l’hôpital par prévention.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des