COVID-19

VIDÉO - Un appui populaire puissant pour le convoi de la liberté

vendredi le 28 janvier 2022
Modifié à 17 h 02 min le 28 janvier 2022
Par Yanick Michaud

ymichaud@gravitemedia.com

Des milliers de citoyens se sont massés le long de l’autoroute 40 dans Vaudreuil-Soulanges afin de montrer leur appui aux camionneurs du convoi de la liberté. (Photo Gravité Média – Yanick Michaud)

Des milliers de citoyens sont venus manifester leur appui au convoi de la liberté qui a défilé sur l’autoroute 40 dans Vaudreuil-Soulanges, vendredi après-midi, en direction d’Ottawa.

Plusieurs centaines de Québécois, exaspérés par les mesures sanitaires établies au Québec et au Canada se sont rendus à la sortie 17 de l’autoroute Félix-Leclerc, à quelques dizaines de mètres de la frontière ontarienne, pour démontrer leur ras-le-bol.

«Je suis ici pour la liberté. La liberté de choisir. C’est un gros mouvement. Tu penses qu’il y a 1 000 personnes? Ajoutes-en des milliers dans ton article», a ordonné un camionneur qui disait vouloir aller jusqu’à Ottawa.

«Les gens sont tannés. Ça paraît. Tu le diras », ordonne celui qui, rappelons-le, prône la liberté.

L’homme qui a refusé de s’identifier, était à bord d’un camion lettré des mots Liberté et Freedom. Il admet que ces décalques sur sa benne ont été payés par des gens qu’il ne connaît pas.

«Des gens qui se tiennent», ajoute-t-il.

Le convoi devait passer par le pont Mercier selon certaines informations, mais a plutôt emprunté l'autoroute 15, de Lacolle jusqu'au pont Champlain.

De nombreux enfants ont été aperçus, pancartes en mains, accompagnant des parents qui en ont assez des restrictions sanitaires, des masques et du passeport vaccinal. (Photo Gravité Média – Yanick Michaud)

Un « ça suffit » clair et net

Mouvement national amorcé par les camionneurs il y a quelques jours à peine, le convoi a rallié des milliers de Canadiens sur de nombreux enjeux. L’obligation de se faire vacciner pour traverser les douanes, le port du masque encore obligatoire à ce jour, le passeport sanitaire exigé dans les grandes surfaces n’en sont que quelques-uns. « Ça suffit. On le fait pour notre liberté. Tout le monde est tanné. On le fait pour nous, mais aussi pour l’avenir de nos enfants. Et nous ne sommes pas seuls, le mouvement est partout sur la planète », a commenté un citoyen, membre d’un groupe de quatre manifestants rencontrés sur place.

L’un d’eux a voulu parler «des génomes présents dans le vaccin» et du fait que les médias sont à la solde de Justin Trudeau et de François Legault. « Vous êtes subventionnés », a-t-il lancé à l’auteur de ces lignes qui venait de l’interpeller pour justement lui demander la raison de sa présence à cette manifestation anti-gouvernementale. Coiffé d’une casquette Make America Great Again, il semblait surpris de voir le journaliste noter ses réponses.

Des commerçants de la sortie 17 de l’autoroute 40 à quelques kilomètres de la frontière ontarienne ont manifesté leur appui au mouvement de liberter! (sic). (Photo Gravité Média – Yanick Michaud)

Une majorité vaccinée

Rappelons que le convoi est parti d’un mouvement relié à la diffusion le 22 janvier, par le Service américain des douanes et de la protection des frontières, des détails de son mandat de vaccination aux ports terrestres de la frontière canadienne. Celui-ci indique que tous les voyageurs, essentiels ou non, doivent être munis d’une preuve de vaccination pour entrer aux États-Unis.

Pour sa part, l’Alliance canadienne du camionnage affirme « désapprouver fortement » ce convoi.

«L’Alliance estime que de telles actions, en particulier celles qui interfèrent avec la sécurité publique, ne sont pas la manière dont les désaccords avec les politiques gouvernementales doivent être exprimés. Les membres de l’industrie du camionnage qui souhaitent exprimer publiquement leur mécontentement à l’égard des politiques gouvernementales peuvent choisir de tenir un événement organisé et légal sur la colline du Parlement ou de contacter leur député local», a fait savoir l’Alliance.

L’association ajoute que la majorité des membres de l’industrie canadienne de camionnage est vaccinée, son taux d’inoculation reflétant celui du grand public. Au Canada, environ 77 % de la population générale et 81 % des personnes de plus de 5 ans ont reçu deux doses du vaccin. Environ 33 % de la population générale a reçu la dose de rappel.

(Avec : Paula Dayan-Perez)