Faits divers

VIDÉO - Une intervention policière qui suscite des questions

le jeudi 11 août 2022
Modifié à 15 h 16 min le 11 août 2022
Par Guillaume Gervais

ggervais@gravitemedia.com

L’intervention policière a duré une minute. (Photo: gracieuseté)

Un policier de la Sûreté du Québec (SQ) a utilisé «un langage familier» lorsqu’il a donné des directives aux automobilistes pour faire passer un véhicule hors-norme sur le viaduc du chemin Saint-François-Xavier à Candiac, selon les dires du corps policier. Il n’aura toutefois pas de conséquences.

Un citoyen a filmé l’intervention survenue le 10 août, peu après 12h30. Il a ensuite fait parvenir la vidéo au Reflet pour dénoncer le comportement du policier qui lui est apparu cavalier.

Gyrophares activés, l’autopatrouilleur de la SQ a bloqué des voies et a donné ses directives dans sa voiture via son haut-parleur. On l’entend dire aux automobilistes: « Awaille! Awaille! Bye-bye! Va-t-en de là!»

Selon le lecteur qui a filmé la scène, au moins une automobiliste s’est arrêtée momentanément devant l’autopatrouille parce qu’elle ne comprenait pas ce qui se passait. 

Le Journal a questionné la SQ à savoir si le policier aurait dû sortir de son véhicule pour faire la circulation et si le langage qu’il a employé est permis. Ann Mathieu, coordonnatrice aux services des communications à la Sûreté du Québec, a expliqué que chaque intervention policière est unique en raison du contexte de l’opération.

Selon elle, il est normal que le policier demeure dans son véhicule pour lors d’escortes de véhicules lourds.

«Du moment que l’engin est passé, le policier doit aller à la prochaine intersection, puisqu’il ne pourra pas se prendre d’avance pour bloquer la route», a-t-elle dit.

La porte-parole a néanmoins concédé que son langage était «familier». Elle a ajouté: «Cependant, ça ne contrevient pas à nos règlements.»