Billet d’humeur : Je perds tout !

Billet d’humeur : Je perds tout !

La clé a disparu dans l'univers.

Crédit photo : Depositphotos

Est-ce qu’il vous arrive de perdre quelque chose?

Mon amie est partie en vacances. Me laissant pour tâche de nourrir son chat. De vider la litière. De le caresser de temps à autre. Parce que Messi est un peu particulier. Agressif à ses heures.

Quand elle m’a remis sa clé de maison, j’ai eu une réflexion bizarre. Je me suis dit qu’il ne fallait pas que je la perde. Parce que je ne pourrais pas la contacter outremer. Est-ce que j’ai alors envoyé quelque chose dans l’univers?

Parce que ce n’est pas inhabituel que j’aie la clé de chez quelqu’un. J’en ai quelques-unes d’amis. Pratique pour des échanges de service de dernière minute. Surtout quand il y a des animaux.

Tout se passait bien jusqu’à jeudi. J’avais pris l’habitude de mettre la clé dans un porte-gobelet entre les deux bancs d’auto. Je veillais sur le porte-clé en forme de petit crâne. Puis, en voulant la remettre au même endroit ce soir-là, je me suis dit que c’était une mauvaise idée. Vu que le week-end arrivait, j’allais sûrement aller à vélo m’occuper du chat. Et je me connais, j’allais rager à l’idée seulement de l’avoir laissée à cet endroit. Pire, j’allais l’oublier et me cogner le nez sur sa porte barrée. Je l’ai alors glissé dans mon minuscule sac à main. Avec le même stress à l’effet que je ne devais ABSOLUMENT pas la perdre.

Je ne l’ai jamais retrouvée à ce jour.

«Il est moins grave de perdre que de se perdre.»

-Romain Gary dans Chien blanc

J’ai beau être retournée sur mes pas. Avoir fait un appel au seul commerce où je suis allée. Avoir fouillé mon sac à main 20 fois. Avoir retourné l’auto dans tous les sens.

Je vous épargne les détails, mais j’ai dû remuer ciel et terre pour trouver la mère de mon amie. Qui m’a gentiment fait un double. Moyennant un petit tour en Estrie. Qu’à cela ne tienne, j’aurais pu aller au bout du monde pour serrer de nouveau la clé dans ma main.

Le chat va bien. Contrairement à moi. Je m’en veux encore. Je ne sais pas ce qui s’est passé.

En plus, une semaine avant, j’ai perdu ma carte de crédit.

Il n’y a que ma collègue Audrey qui m’a offert un peu de réconfort. En me racontant comment elle a perdu la clé de sa voiture en descendant de… sa voiture.

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar