Billet : la peur des serpents

Billet : la peur des serpents

Un serpent.

Crédit photo : Depositphotos

Avez-vous peur de quelque chose? 

Contrairement à plusieurs personnes, je n’ai jamais eu peur des araignées. Ni des <@Ri>bibittes<@$p> comme les criquets. Il y en avait justement un énorme dans la cuisine du bureau l’autre jour. J’ai cru que ma collègue allait prendre ses jambes à son cou jusqu’en Californie. Tellement elle avait peur.

Mon beau-frère (pas le King de la rénovation, mais l’autre) a aussi une peur bleue des araignées. Ce qui est plutôt rare pour un homme. Il paraît qu’il crie d’une voix tellement aiguë qu’on croirait entendre une princesse d’un dessin animé de Disney.

À chacun ses peurs, dit-on.

Pour ma part, je n’ai jamais aimé les serpents. Ni les couleuvres.

Et je pense enfin avoir trouvé pourquoi. Je considère que c’est un reptile hypocrite. Il louvoie tellement que j’ai de la difficulté à lire sa trajectoire. À savoir s’il s’en va à gauche ou à droite. Du coup, je ne sais pas quelle direction prendre pour l’éviter. De savoir que le serpent peut se redresser sur lui-même – et donc s’approcher de moi à la verticale – vient ajouter à mon horreur.

La peur des serpents et des couleuvres me vient, je pense, d’un traumatisme d’enfance. Nous étions allés passer une journée d’été dans un chalet dans le Nord en famille. Je m’étais liée d’amitié avec les autres enfants. Et nous avons décidé d’aller se baigner. Et c’est en courant que je m’étais mise à dévaler la pente qui menait au lac. Avant de la remonter deux fois plus rapidement. Comme le Coyote dans Buggs Bunny qui cherche à tout prix à éviter un bâton de dynamite.

J’étais arrivée face-à-face avec une couleuvre. Qui venait droit vers moi. Remontant la pente. J’avais eu tellement peur que j’ai refusé net par la suite de me baigner.

Lors de mes premières entrevues au Reflet, j’ai eu à interviewer un amateur de reptiles qui devait avoir une centaine de serpents chez lui dans une pièce du sous-sol. Dans des aquariums. J’avais combattu mes peurs pour aller prendre des photos. À tout moment, j’avais l’impression qu’un serpent bougeait derrière moi. Prêt à m’agripper par derrière.

J’avais néanmoins réussi à conserver un certain calme. Car je refusais de céder à la panique. Mais même une telle immersion ne m’a pas permis de surmonter cette peur.

«Le courage consiste à dominer sa peur, non pas à ne pas avoir peur.»

-François Mitterrand

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar