Sports

Forcées de reporter leur rêve dans le désert marocain

lundi le 20 septembre 2021
Modifié à 13 h 16 min le 20 septembre 2021
Par Vicky Pagé

Amélie Thériault, 43 ans, et Sophie Gosselin, 40 ans, ont repoussé d’un an leur participation à un rallye automobile au Maroc. (Photo gracieuseté)

Touchées à leur tour par les conséquences de la pandémie, Sophie Gosselin, de Saint-Philippe, et son amie Amélie Thériault sont obligées de repousser leur inscription au Trophée Roses des sables d’un an. Mais elles comptent redoubler de détermination pour atteindre leur objectif de participer à ce rallye automobile et d’orientation dans le désert marocain en octobre 2022.

Parce que le gouvernement canadien a suspendu les vols en provenance du Maroc, l’équipage des As Roses a préféré remettre le tout à l’an prochain. Néanmoins, les meilleures amies depuis 22 ans sont dorénavant encore plus motivées à trouver du financement et des commanditaires, ainsi qu’à faire tous les préparatifs nécessaires à cette grande course.

Actuellement, elles font entre autres du porte-à-porte pour amasser des dons en argent et en cannettes. Ce moyen de financement leur a déjà rapporté plus de 10 000$. Elles ont également lancé une campagne de sociofinancement virtuelle sur GoFundMe pour recueillir des dons. Les deux complices chiffrent leur budget nécessaire à 30 000$.

«Prendre part au Trophée Roses des sables, c’est vraiment un dépassement de soi, pas seulement une fois rendues au désert, mais également actuellement, avec tous les efforts et l’investissement qu’on y met.»

-Amélie Thériault

Le début de l’équipage 225

Toutes les deux mères de famille, leur désir de participer à cet événement a tout d’abord longuement mijoté individuellement dans leur tête.

«Pour ma part, c’est vraiment un rêve de longue date, mais je n’en avais jamais parlé à personne», mentionne Mme Thériault, de Saint-Michel.

«C’est seulement au mois de décembre passé que le sujet est arrivé sur la table par hasard. On s’est rendu compte de notre intérêt commun à y participer et je pense qu’à peine trois minutes plus tard, on était inscrites!» s’exclame Mme Gosselin.

C’est alors qu’elles sont devenues l’équipage 225 du Trophée Roses des sables. Elles devaient au départ y prendre part dans quelques semaines, du 12 au 24 octobre.

Alors qu’elles en seront toutes les deux à leur première participation, elles souhaitent tout simplement avoir du plaisir entre amies.

«Ce sera du pur bonheur de prendre part à cet événement qui nous procurera sans doute un énorme sentiment d’accomplissement personnel à la fin. Ce projet, ce n’est que du beau», exprime Sophie Gosselin.

Pour soutenir l’équipage 225 dans ce projet, il suffit de visiter leur page Facebook Les As Roses.

Le Trophée Roses des sables

Ce rallye destiné spécialement aux femmes âgées de 18 ans et plus, provenant de plus de 10 pays, a lieu tous les ans dans le désert marocain. L’objectif de cette course d’orientation, laissant place à 5000 km d’aventure, est de rallier l’étape du jour exclusivement à l’aide d’un road-book (livre renfermant des directives) et d’une boussole.

Les participantes doivent se rendre du point A au point B durant la journée. Le soir, elles sont accueillies dans un bivouac pour y passer la nuit, à l’exception de l’étape dite «marathon», soit deux jours et une nuit en autonomie totale en plein désert.

Plusieurs formations sont offertes au Québec avant le grand départ, notamment, pour apprendre aux participantes à utiliser une boussole et à conduire dans le sable.

Surnommé le «rallye solidaire», le Trophée Roses des sables soutient l’Association Enfants du désert, le Club des petits déjeuners, le Ruban rose, la Croix-Rouge française ainsi que la Fondation GoodPlanet.

 

 

 

 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous