GSP face aux 4 Chevaliers à Longueuil

GSP face aux 4 Chevaliers à Longueuil

Georges St-Pierre sera-t-il autant à craindre au baseball que sur le tatami?

En invitant le receveur étoile des Blue Jays de Toronto, Russell Martin, à disputer un match contre eux au dôme multisports du Collège Français le 3 janvier, les 4 Chevaliers n’ont pas réussi un coup de circuit, mais bien un grand chelem.

Les organisateurs ont confirmé que Russell Martin avait convaincu Georges St-Pierre de se joindre à son équipe, qui sera notamment composée de l’humoriste Rachid Badouri, des joueurs des Capitales de Québec et de l’analyste de baseball majeur et ancien joueur, Marc Griffin.

«Nous sommes vraiment contents d’apprendre que GSP sera des nôtres. Nous attendons aussi la confirmation d’Éric Gagné», indique l’un des organisateurs, Renaud Lefort, qui a ramené les 4 Chevaliers en 2013, après les dix années d’absence de leurs ancêtres, les Chevaliers O’Keefe.

Selon lui, les 4 Chevaliers c’est «plusieurs personnages qui allient humour et prouesses sportives. Nous sommes près d’une trentaine de personnages qui embarquent sur le terrain et qui se moquent de l’adversaire. Je ne sais pas si je vais oser ridiculiser Georges St-Pierre, mais je vais sûrement l’incarner, car nous l’imitons déjà en spectacle», souligne Renaud Lefort.

117 000$ en deux ans

L’initiateur du projet espère maintenant convaincre la mairesse Caroline St-Hilaire de participer à l’événement.

«On travaille là-dessus. Déjà, le maire de Montréal, Denis Coderre, a confirmé lors du passage de Russell Martin à l’émission Tout le monde en parle qu’il serait présent, alors on verra pour la mairesse de Longueuil», continue-t-il.

Depuis le retour des 4 Chevaliers en 2013, les organisateurs ont amassé près de 117 000$ qui ont été remis aux nombreuses associations de softball et de baseball mineur du Québec.

«Nous sommes très heureux de l’effervescence de la balle au Québec. Si ça peut permettre aux jeunes d’obtenir de nouveaux uniformes et de promouvoir le baseball dans la Belle province, tant mieux. Actuellement, nous surfons beaucoup sur la vague favorisant le retour du baseball majeur à Montréal», ajoute Renaud Lefort, qui s’attend à ce que le dôme soit rempli le 3 janvier.

«On est presque sold out. Avec GSP qui s’ajoute, on pense bien vendre nos derniers billets dans les deux prochains jours», complète-t-il.

Les Chevaliers O’Keefe ont vu le jour en 1964 et ont fait vibrer les terrains baseball pendant près de 40 ans.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar