L’écrivaine Karoline Georges lauréate des Prix littéraires du gouverneur général

L’écrivaine Karoline Georges lauréate des Prix littéraires du gouverneur général

Karoline Georges

Crédit photo : Gracieuseté

Le roman De synthèse de l’écrivaine Karoline Georges figure parmi les ouvrages récompensés par les Prix littéraires du Gouverneur général dans la catégorie romans et nouvelles.

L’auteure, originaire de Saint-Constant, recevra les honneurs de la Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, à Rideau Hall à Ottawa, le 28 novembre.

«J’éprouve de la stupeur entremêlée de quelques pointes de joie pure! Je vais mettre des mois à réaliser ce qui vient de se passer. Mais je sens déjà une forte vague d’énergie que je vais pouvoir injecter dans l’écriture de mon prochain roman», a mentionné au Reflet la romancière.

La principale intéressée a souligné le prestige qu’entoure cette récompense.

«C’est un prix très respecté par le milieu littéraire et qui met en lumière ses lauréats dans tout le pays et même au-delà des frontières canadiennes, dit-elle. De synthèse sera bientôt traduit en allemand et en anglais et d’autres offres de traduction sont en cours de négociations. Mon roman vient aussi d’être réédité en format de poche chez Alto.»

Karoline Georges travaille actuellement sur une autre histoire consacrée au devenir de l’énergie nucléaire.

«Il y sera question d’accidents nucléaires semblables à ceux de Fukushima et de Tchernobyl et de la manière dont l’intelligence artificielle de demain parviendra, ou pas, à gérer ces catastrophes», souligne-t-elle.

Chaque gagnant des Prix littéraires du Gouverneur général reçoit un montant de 25 000$, alors que son éditeur touche 3 000$ pour les activités de promotion du livre gagnant.

De synthèse qui est publié aux éditions Alto met en scène une femme vivant par procuration à travers son avatar numérique. Celle-ci voit son univers basculer lorsqu’elle doit renouer avec sa mère condamnée par la maladie.

 

 

 

À propos de Karoline Georges

Après des études en cinéma (UQAC) et en histoire de l’art (UQAM), Karoline Georges amorce une démarche artistique multidisciplinaire où se côtoient la vidéo, l’art audio, la photographie, la littérature et, plus récemment, la modélisation 3D. Elle est l’auteure de sept livres, dont Sous béton (Alto), finaliste au Prix des libraires du Québec 2012, qui figure dans la collection Folio SF chez Gallimard. De synthèse a remporté le prix Jacques-Brossard, le prix Aurora Boréal ainsi que le prix Arlette Cousture. Mme Georges a reçu en 2012 le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle habite à Saint-Hyacinthe.

Commenter cet article

avatar