Des nouvelles du chien rescapé en Inde

Des nouvelles du chien rescapé en Inde

Taj, le chien rescapé en Inde.

Crédit photo : Gracieuseté - Karine Ouellette

Taj, le chien rescapé d’une mort certaine par un couple de Saint-Philippe après avoir été frappé en Inde à la fin janvier, est complètement rétabli, rapporte sa maîtresse Karine Ouellette.

«Il va bien, un peu trop bien même!, lance-t-elle. Il se lève sur deux pattes arrière et est capable d’attraper de la nourriture sur le comptoir. Il est rendu super fort.»

Pour l’aider à se rétablir de son opération et augmenter sa masse musculaire, Mme Ouellette lui a payé pendant deux mois des sessions d’exercices dans l’eau à Saint-Hubert, à raison de deux à trois fois par semaine. Le golden mélangé âgé d’un an était obligé d’utiliser ses pattes arrière pour nager.

«J’ai mis du temps, des efforts et beaucoup de patience dans ce chien-là!» dit celle qui est récompensée par son rétablissement.

La seule séquelle physique de l’animal est que «les tiges installées lors de son opération se sont déplacées par la suite. Quand il s’assoit, il a l’air d’avoir les hanches disloquées», dit-elle.

Taj demeure un chien docile et enjoué. Il s’entend toujours bien avec l’autre chien du couple, plus âgé. De plus, un des amis de Mme Ouellette lui a donné des cours de dressage.

«Il est super fin, mais il y a encore un peu de travail à faire parce que c’est un chien anxieux, qui n’aime pas être seul. Il a mangé notre divan, des marches et des moulures», avoue Mme Ouellette.

Les quelque 4000$ récoltés par le biais d’une campagne de sociofinancement ont entièrement servi à le guérir.

«Tout l’argent est passé pour ses vaccins, ses suivis chez le vétérinaire et ses traitements de réhabilitation, poursuit sa maitresse. On a aussi fait soigner sa maladie de peau. On a dû débourser de l’argent supplémentaire.»

À lire aussi: Une 2e vie à Saint-Philippe pour un chien frappé en Inde

Commenter cet article

avatar