Audrey Rousseau récolte deux médailles à l’International Gymnix

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Audrey Rousseau récolte deux médailles à l’International Gymnix
Audrey Rousseau (Photo : GymCan/Luke O'Geil )

La gymnaste Audrey Rousseau a fait la démonstration de son talent aux épreuves individuelles et en équipe de l’International Gymnix à Montréal en remportant deux médailles de bronze, le 6 mars.

D’abord, l’athlète du club Équilibrix à Sainte-Catherine a monté sur la 3e marche du podium au concours complet grâce à un pointage total de 52,532 points.

«Je ne m’attendais pas à être sur le podium, alors simplement de savoir que j’étais troisième, j’étais vraiment contente et surprise», a raconté Audrey Rousseau à l’agence Sportcom.

«Même si je suis un peu déçue de ma performance au saut, je me suis vraiment bien rattrapée aux autres appareils, a-t-elle ajouté. Je suis vraiment contente de mes performances à la poutre et au sol. Je suis très fière de moi.»

La gymnaste de 20 ans est d’autant plus satisfaite qu’elle a terminé à un point de la médaillée d’or et, surtout, à un dixième de la médaillée d’argent, la quadruple championne du monde Mykayla Skinner.

«Skinner, c’est une très grande vedette des États-Unis. De pouvoir la battre, ça m’aurait fait quelque chose, mais avec la troisième place, je suis vraiment satisfaite. Je n’aurais pas pu demander mieux», a dit celle qui a notamment obtenu la meilleure note de la soirée à la poutre et la quatrième meilleure au sol.

Puis, la même journée, Audrey Rousseau et ses coéquipières Victoria Woo et Isabela Onyshko ont jumelé leurs efforts pour remporter la médaille de bronze au concours par équipe.

«C’est une autre surprise, a-t-elle indiqué à Sportcom. J’adore les compétitions en équipe et, malgré quelques petites erreurs, nous n’avons pas lâché et nous nous sommes soutenues et encouragées jusqu’au bout.»

Un retour gagnant

Deux ans après avoir brièvement quitté la compétition pour cause de multiples blessures, Audrey Rousseau affirme être la première surprise de ses récents succès. Elle prétend désormais à une place au sein de la délégation canadienne qui participera aux Jeux olympiques de Tokyo cet été.

«Je n’ai pas de mots pour décrire mon expérience. Ça me donne de la confiance, car ce n’est pas rien finir troisième, mais il ne faut pas que je lâche» a-t-elle confié.

La gymnaste prendra part à la Coupe du monde de Baku en Azerbaïdjan le 12 mars, puis aux Championnats canadiens à Gatineau du 19 au 24 mai. Ses résultats pourraient lui valoir sa qualification olympique.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des