Le langage universel de Koriass

Le langage universel de Koriass
(Photo : Gracieuseté - Félix Renaud)

(Un texte de Maryanne Dupuis)
En 2017, il a vécu une période difficile le menant à un séjour à l’hôpital psychiatrique et le poussant à annuler plusieurs engagements. Koriass est aujourd’hui de retour, plus en forme que jamais, et prêt à livrer la marchandise. Le 14 septembre, il a dévoilé son nouvel album, La nuit des longs couteaux.
Love Supreme, son album précédent, sorti en 2016, avait récolté le Félix de l’album hip-hop de l’année au gala de l’ADISQ. Le cinquième album du rappeur était donc très attendu.
«Il y a toujours cette pression de revenir avec quelque chose d’aussi bon, admet Koriass. Mais j’essaie de ne pas penser à ça et de faire ce qui me plait.»
La trahison est le thème central de son nouvel album, qui comporte 12 pistes. Le chanteur y aborde ses déboires, ses maux et ses dépendances, entre autres. La chanson Cinq à sept est un aveu de son alcoolisme. J-3000 fait référence à l’aile psychiatrique de l’institut universitaire en santé mentale de Québec, où il a séjourné une semaine. Bref est une piste qui s’adresse à ses deux filles.
Avec d’autres titres comme Éléphants, Ennemis, Tout donné et Cause perdue, Koriass met cartes sur table avec un album très personnel.
«J’essaie d’offrir quelque chose de solide, de cohésif et qui sonne comme une tonne de briques, explique-t-il. C’est une priorité de faire ça vraiment bien. Et de rester moi-même; sincère et introspectif.»
Son processus d’écriture lui fait ainsi revisiter différents moments de sa vie. De par son «langage universel», la musique est selon lui une forme de thérapie.
«Tu te défoules là-dedans et ça fait du bien, confie le chanteur. Je me retrouve aussi dans d’autres artistes que j’écoute. Et je sais que certaines de mes chansons font du bien à mes fans, parce qu’ils s’identifient à ce que je vis. Au final, les émotions humaines ce sont les mêmes, peu importe de quel milieu tu viens ou à quelle classe sociale tu appartiens.»
Une tournée qui va bien
Koriass a débuté sa carrière il y a une dizaine d’années et est maintenant l’un des rappeurs les plus connus de la province.
«Depuis que l’album est sorti, on a quasiment juste fait des spectacles sold-out, mentionne Emmanuel Dubois, alias Koriass Je suis très content, les gens sont enthousiastes de venir voir le show
«J’aime faire les chansons en live, je trouve qu’elles sont différentes dans l’interprétation, note-t-il. Avec le band, on leur donne vraiment une nouvelle couleur. C’est le fun de pouvoir jouer avec ça.»
Le rappeur de 34 ans présentera son spectacle le 18 janvier au Club DIX30. Les spectateurs peuvent s’attendre à «un feu roulant des chansons de mes albums», précise Koriass.
«C’est assez dynamique. C’est rare que les gens restent assis; je les fais participer, chanter, monter sur la scène. Je suis quelqu’un d’assez perfectionniste et je donne mon 100% chaque fois que je fais un spectacle», raconte le rappeur.
Prochains projets
En mai 2019, il sera possible d’entendre Koriass dans la version française du film Uglydolls, puisqu’il a prêté sa voix à l’un des personnages principaux.
«C’était ma première expérience de doublage et j’ai adoré, admet-t-il. Je suis vraiment emballé à l’idée d’aller voir un film avec mes deux filles et que ce soit ma voix qu’on entende.»
Le chanteur poursuivra également sa tournée dans la prochaine année et continuera de créer de nouvelles chansons.
«Je n’ai pas le goût d’attendre deux ans avant de sortir un autre projet, ajoute Koriass. Je vais prioriser la musique et éventuellement, j’aimerais ajouter plus de cordes à mon arc.»
Le chanteur avait d’ailleurs déjà abordé par le passé son désir de se lancer dans un projet littéraire.
«J’ai mis ça sur la glace mais j’y repensais récemment et pour 2019, je vais possiblement recommencer à travailler là-dessus», affirme-t-il.
Et qu’est-ce qu’on souhaite à Koriass pour la nouvelle année?
«Juste de continuer dans la même lancée; ça va super bien en ce moment et on travaille fort pour que ça continue», conclut le chanteur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des