L’entraîneur-chef des Riverains dresse son bilan de mi-saison

Par Katherine Harvey-Pinard
L’entraîneur-chef des Riverains dresse son bilan de mi-saison
Les Riverains du Collège Charles-Lemoyne présentent une fiche de 8 victoires et 18 défaites en 26 affrontements jusqu’à maintenant. (Photo : Le Reflet - Archives)

Les Riverains du Collège Charles-Lemoyne entameront le dernier droit de leur saison à l’avant-dernier rang du classement général de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ). L’entraîneur-chef Steve Larouche dresse un premier bilan.

La formation présente une fiche de 8 victoires et 18 défaites en 26 affrontements, ce qui la place au dernier rang de la division Tacks. Pourtant, la saison s’annonçait belle en septembre.

«On a eu un très bon début de saison. On a gagné nos quatre premiers matchs. Pas nécessairement en jouant du bon hockey, mais on avait trouvé le moyen de gagner, relate l’entraîneur. Après ça, on a eu des blessures. On a perdu un de nos vétérans de l’année passée, Michael Horth, pour deux mois.»

Puis, l’équipe s’est inclinée par des scores élevés à deux reprises en peu de temps face à la meilleure équipe du circuit Lévesque, les Cantonniers de Magog.

«Là, le moral de l’équipe a commencé à tomber un petit peu, admet-il. On a perdu un petit peu la confiance.»

Toujours motivés

Malgré tout, la motivation n’a pas quitté la chambre des Riverains.

«Les joueurs sont très motivés, affirme Steve Larouche. Dans nos 10 derniers matchs, on a perdu par un but ou par deux, dont un dans un filet désert. On compétitionne.»

La formation du Collège Charles-Lemoyne affiche une moyenne d’un peu plus de deux buts par matchs, ce qui est très peu dans un circuit comme la LHMAAAQ.

«On a des chances de marquer, il faut juste la mettre dedans, comme on dit», lance le coach.

De la constance

Pour la quinzaine de matchs à jouer, Steve Larouche souhaite que ses joueurs continuent de progresser.

«Je pense que c’est la constance qu’il faudrait améliorer, dit-il. Ça arrive que des joueurs se découragent un petit peu trop vite, qu’ils tirent la plogue. Donc on a de la misère à compétitionner. C’est de leur expliquer que le résultat, on s’en fout. C’est la façon dont tu compétitionnes, dont tu t’améliores à chaque match, qui est importante. Si tu fais ça, des bonnes choses vont arriver.»

Il se dit d’ailleurs très satisfait des choix qu’il a fait en début de saison.

«J’ai un très bon groupe de jeunes, mentionne-t-il. Il ne faut pas oublier qu’ils ont dû s’habituer à ma façon de coacher. Je pense que ç’a été un choc pour certains joueurs. Il y a eu un moment d’adaptation.»

Des joueurs font bonne figure

Les Riverains prenaient part à l’annuel Challenge midget AAA, au Saguenay, du 12 au 16 décembre. Ils n’ont toutefois remporté qu’un seul de leurs trois affrontements. Ce faisant, ils ont été éliminés au terme de la ronde préliminaire. Malgré tout, certains joueurs ont su se démarquer devant les recruteurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, selon Steve Larouche.

«On a parlé avec des dépisteurs et certains ont gagné des points», indique-t-il.

Un Riverain à l’international

Le défenseur des Riverains Noah Warren est l’un des cinq Québécois à faire partie de l’Équipe Canada lors des Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver, qui ont lieu du 9 au 22 janvier à Lausanne, en Suisse. L’adolescent de 15 ans, qui en est à sa deuxième saison avec la formation du Collège Charles-Lemoyne, cumule 1 but et 7 passes en 26 matchs cette saison.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des