Samedis nostalgie – Il y a 22 ans, la Régie intermunicipale de police Roussillon était créée

Par Katherine Harvey-Pinard
Samedis nostalgie – Il y a 22 ans, la Régie intermunicipale de police Roussillon était créée
Photo historique : le maire de Candiac, André J. Côté, le maire de Delson, Georges Gagné, le directeur de la nouvelle Régie intermunicipale de police Roussillon, Jacques Poiré, la mairesse de Sainte-Catherine, Jocelyne Bates, et le maire de Saint-Constant, Daniel Ashby. (Photo : Le Reflet - Archives)

Le 1er janvier 1999, la Régie intermunicipale de police Roussillon voyait le jour.

«Depuis le temps qu’on en parle, le dossier de la fusion des corps policiers a finalement abouti vers un consensus à la fin du mois de novembre», écrivait Le Reflet dans son édition du 9 janvier 1999.

La Régie était alors formée des municipalités de Delson, Saint-Constant, Sainte-Catherine et Candiac. Sa formation était le résultat du travail d’un comité technique formé des directeurs généraux de corps policier et des directeurs généraux des quatre municipalités.

Le conseil d’administration était alors présidé par la mairesse de Sainte-Catherine, Jocelyne Bates, et co-présidé par le maire de Saint-Constant, Daniel Ashby.

«Les changements se feront progressivement, affirmait le directeur de la Régie, Jacques Poiré. Au début, à titre d’exemple, il sera possible de voir patrouiller un policier de Sainte-Catherine à Candiac, avec une auto-patrouille de Delson/Saint-Constant.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des