Trois candidats s’expriment sur les enjeux sociaux dans La Prairie

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Trois candidats s’expriment sur les enjeux sociaux dans La Prairie
Une dizaine de personnes, principalement des représentants d’organismes communautaires, ont écouté les trois candidats. (Photo : Le Reflet - Robert Côté)

Trois candidats aux élections fédérales ont répondu aux questions des organismes de la région à l’occasion d’un exercice électoral organisé par la Corporation de développement communautaire (CDC) à Sainte-Catherine, le mardi 8 octobre.

Isabelle Lapointe, du Parti conservateur, Jean-Claude Poissant, du Parti libéral, et Alain Therrien, du Bloc québécois avaient près d’une demi-heure pour s’exprimer sur des enjeux sociaux, notamment l’environnement, l’avortement, le droit au logement et les conditions des aînés. Le Reflet a assisté aux trois présentations et a relevé quelques-unes des citations des aspirants. À noter que la CDC avait également invité la candidate du NPD, mais cette dernière n’a pas donné suite à l’offre.

À propos des aînés

Isabelle Lapointe «Les aînés me disent que ça leur coûte cher de travailler en raison des paliers d’imposition. On ne veut pas les décourager de retourner sur le marché du travail. Aussi, nous voulons supprimer la TPS sur la facture de chauffage et offrir un crédit d’impôt pour le transport en commun.»

Jean-Claude Poissant «Nous avons ramené l’âge de la retraite à 65 ans. Nous voulons également augmenter de 10% les pensions de vieillesse pour les 75 ans et plus et augmenter de 25% les pensions versées aux personnes veuves.»

À propos des autochtones

Alain Therrien «Beaucoup de sous sont prévus aux autochtones, mais ça ne se rend pas. Je pense qu’il faut leur verser de l’argent, mais les laisser la gérer de façon plus autonome. Ils sont dans une situation de sous-développement épouvantable. Sans qu’ils aient plus de responsabilités, ils doivent néanmoins avoir plus d’autonomie.»

Jean-Claude Poissant «La réconciliation avec les autochtones a été une des priorités du Parti libéral dès son entrée au pouvoir en 2015. Nous sommes le seul parti qui a fait une demande d’enquête nationale sur les femmes autochtones. Nous travaillons également sur une stratégie nationale pour le suicide qui touche les autochtones. Trouvez-moi un parti qui en a fait autant pour eux!»

À propos de l’avortement et l’accès aux soins de santé pour les femmes

Isabelle Lapointe «Le droit à l’avortement est un droit acquis. Je suis pro-choix et je le serai toujours. Jamais ce débat ne sera ouvert sous un gouvernement conservateur. Si c’était le cas, je ne serais pas ici devant vous. Nous garantissons les sommes d’argent qui seront versées aux provinces pour l’accès aux soins de santé pour les femmes et nous encouragerons les provinces à les dépenser correctement.»

Alain Therrien «Notre position est très claire. Si un député du parti veut une loi pour restreindre l’avortement, il sera sorti du caucus. Il n’y aucun doute dans l’esprit des membres du Bloc québécois à ce sujet et je n’ai moi-même jamais douté de la pertinence du droit à l’avortement. Il faut s’assurer que les provinces aient l’argent nécessaire pour l’accès aux soins de santé.»

À propos du droit au logement

Isabelle Lapointe «Il faut s’assurer que les citoyens aient l’argent nécessaire pour se loger. Aussi, l’ancien gouvernement conservateur avait un plan d’action pour favoriser le logement abordable. Nous souhaitons le bonifier. Je rappelle que nous voulons aussi abolir la TPS sur les factures de chauffage.»

Alain Therrien «Ce que le Québec veut, le Bloc le veut. Il existe une Stratégie nationale pour le logement. Nous voulons une entente claire entre le Québec et le Canada pour qu’il y ait plus de logements sociaux. L’argent doit être versé au Québec pour la construction de logements abordables. C’est à la province de décider.»

Jean-Claude Poissant «Nous avons annoncé notre plan national sur le logement qui prévoit l’investissement de 40 G$ pour les 10 prochaines années. C’est plus de 530 000 familles qui en bénéficient. Nous avons également mis en place un pour réduire de 50% l’itinérance. Je sais que la lutte à l’itinérance est difficile dans le Roussillon. Moi-même j’ai connu des moments très difficiles et je sais à quel point l’aide est importante.»

À propos de l’urgence climatique

Isabelle Lapointe «On doit forcément bonifier le transport en commun. Nous voulons ramener le crédit d’impôt pour les usagers du transport collectif. Nous appuyons aussi le REM. Il y a une urgence climatique, mais il faut se donner les moyens financiers pour faire la transition en ayant plus d’argent pour s’acheter une voiture électrique, par exemple.»

Alain Therrien «Il faut éliminer toutes formes de subventions versées aux pétrolières et vendre le pipeline Trans Mountain. On pourrait récupérer 6 G$ juste avec ces deux mesures. On voit souvent le développement économique et l’environnement en silo. Je pense qu’il faut investir dans l’énergie verte. Ça n’a pas de sens de prendre l’argent de nos impôts pour financer les sables bitumineux.»

Jean-Claude Poissant «Nous avons annoncé le bannissement du plastique à usage unique. Nous voulons également planter 2 milliards d’arbres d’ici 2030 et être carboneutre d’ici 2050. Dans La Prairie, j’ai notamment contribué à l’agrandissement du stationnement incitatif.»

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Réal HachéRobert MoreauMathieu Paquette Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mathieu Paquette
Guest
Mathieu Paquette

M. Therrien démontre fougue, passion, et est clairement la meilleure personne pour nous défendre à Ottawa. M. Poissant, à part quelques séances de grillades, n’a rien fait pour les concitoyens.

Robert Moreau
Guest
Robert Moreau

Visiblement, le seul candidat qui propose des solutions crédibles, en lien avec les priorités du Québec ainsi que de notre région, c’est le candidat du Bloc Québécois, Alain Therrien.

Réal Haché
Guest
Réal Haché

Les conservateurs proposent d’éliminer la TPS sur les factures de l’H-Q. Par contre , depuis 2009, sous Steven Harper, le fédéral a changé la péréquation et imposant 16 % sur les profits de l’H-Q, Selon le Plan économique du Québec page H24, c’est 3,3 milliards des profits de l’H-Q qui sont envoyé au fédéral en sus de la TPS. Ainsi, les conservateurs ne feront que remettre d’un main ce qu’il ont déjà pris depuis 2009 aux québécois.