Trois jugements d’expulsion à Viva-Cité

Trois jugements d’expulsion à Viva-Cité

Vue aérienne des travaux de construction des projets Les cours Georges Gagné et Viva-Cité Delson près de la Plaza Delson. Hiver 2017.

Les locateurs du complexe d’habitations Viva-Cité à Delson se sont présentés à trois reprises devant la Régie du logement pour résilier un bail et expulser des locataires, en décembre 2017.

La directrice du développement de Trigone, Catherine Fontaine, juge la situation «normale» étant donné le nombre de locataires.

«Nous avons 159 unités louées sur 191 et il y a effectivement toujours un certain nombre de cas comme ceux-là, a-t-elle affirmé à la mi-avril. Nous avons un bon processus de recouvrement et, souvent, juste le fait de se rendre à la régie accélère le remboursement parce que le bail n’est pas résilié si le loyer dû, les intérêts et les frais sont payés avant la signature du juge.»

Montants dus

Dans le premier cas, le juge a condamné les locataires à payer 4 368$, soit les loyers d’août (solde de 180$), septembre, octobre, novembre et décembre, plus les intérêts et les frais judiciaires de 92$.

Dans le deuxième cas, la régie a condamné le locataire à payer 2 836$, soit les loyers d’octobre (solde de 712$), novembre et décembre, plus les intérêts et les frais judiciaires de 83$.

Le dernier cas a été reporté à une date ultérieure, puisque la locataire n’avait pas reçu l’avis d’audition. Le jugement rendu en son absence a été annulé et l’audience a été remise.

 

Commenter cet article

avatar