Une randonnée à vélo en mémoire des cyclistes victimes de la route

Michel Thibault
Une randonnée à vélo en mémoire des cyclistes victimes de la route
Maude Laberge et Yves Trépanier (Photo : Michel Thibault)

Trois cyclistes sont morts dans des accidents de la route au Québec depuis le début du mois. Un homme de 49 ans, le 4 septembre, à La Prairie, heurté par un camion. Un homme de 20 ans, le 5 septembre, à Contrecoeur. Happé par une voiture. Un homme de 67 ans, le 7 septembre, près de La Pocatière. Tué par une camionnette.

Des tragédies semblables ont mené des gens à initier un « Tour du silence » en 2003 au Texas. Aujourd’hui, l’événement se tient dans 450 villes à travers le monde. Sainte-Martine et Beauharnois se joignent au groupe cette année.

Quelque 200 cyclistes sont attendus ce mercredi 16 septembre au tout premier Tour du silence du Suroît.

« C’est pour commémorer les cyclistes qui ont perdu la vie dans des accidents routiers car ils sont les maillons faibles du parc des véhicules moteur sur les routes », explique Yves Trépanier, résident de Sainte-Martine et principal organisateur du rendez-vous.

« C’est aussi pour promouvoir la sécurité à vélo, souligne-t-il. Car si les cyclistes veulent se faire respecter sur les routes, ils se doivent d’observer toutes les règles du Code de la sécurité routière du Québec. »

L’édition 2020 du Tour de la Rive-Sud, qui s’était tenue à La Prairie en 2017, a été annulée par les organisateurs en raison de la pandémie.

La randonnée

Le départ de la randonnée de 18 km est prévu ce mercredi à 17h à l’hôtel de ville de Sainte-Martine. Les intéressés sont invités à arriver 30 à 45 minutes plus tôt pour s’inscrire et bénéficier d’une assurance. Le groupe se dirigera vers l’école secondaire des Patriotes-de-Beauharnois en passant par le chemin de la Beauce. Des agents de la police de Châteauguay, de la Sûreté du Québec et des Premiers répondants des Moissons vont l’escorter. La vitesse moyenne sera de 18 km/h. Le port du casque sera obligatoire.

À l’école des Patriotes-de-Beauharnois, un hommage sera rendu aux cyclistes victimes de la route. Des invités, dont Léon Thériault, de la Fédération québécoise des sports cyclistes, déposeront des roses en leur mémoire auprès d’un monument portatif.

Le casque sera obligatoire au Tour du silence, a souligné Hélène Soulard, de la FQSC

Élèves

Un groupe d’élèves de l’école secondaire des Patriotes-de-Beauharnois se rendra au départ du Tour du silence en passant par la piste cyclable entre le boulevard Cadieux à Beauharnois et la route 132 à Sainte-Martine. Une initiative d’André Charlebois, professeur d’éducation physique à la retraite et à la tête de l’Équipe Vélo Patriotes 1838, qui fait la promotion du vélo auprès des jeunes, en organisant des courses mais aussi en mettant des bicyclettes à leur disposition.

Czeslaw Lukascewicz

Olympien, champion canadien de cyclisme et résident de Sainte-Martine, Czeslaw Lukascewicz a accepté la présidence d’honneur de cette édition initiale.

Celle-ci résulte d’une collaboration des deux villes, des corps policiers, de la MRC de Beauharnois-Salaberry, de la SAAQ, de la FQSC, de l’Équipe Vélo Patriotes 1838, des députés Claude Reid et Claire Isabelle et de nombreux commanditaires. Plusieurs représentants de ces organismes et institutions étaient réunis en conférence de presse à l’aréna des Copains de Sainte-Martine, le jeudi 10 septembre, pour dévoiler le projet. Le masque était évidemment de mise en cette période de lutte à la COVID-19.

En 2019, des élèves de La Prairie avaient pris part au volet scolaire. 

Ils ont dit

«Ce n’est pas sécuritaire pour les cyclistes les plus rapides de rouler sur les pistes cyclables. » -Hélène Soulard, FQSC

« J’ai vécu un bout de temps en Europe. Quand je regarde le comportement des Européens, particulièrement en France et en Suisse, par rapport aux cyclistes, mon dieu qu’on est dans deux mondes différents. Là-bas, dans un col de montagne, tu as deux cyclistes en avant de toi, va jamais klaxonner après parce que tu vas te faire ramasser par n’importe qui d’autre que le cycliste. Tu suis, tu prends ton trou et t’attends. C’est ça la règle et il n’y a personne qui chiâle. » Bruno Tremblay, maire de Beauharnois

«Ça nous rappelle à quel point les automobilistes ont des responsabilités. On le sait, il faut qu’ils prennent une distance par rapport aux cyclistes pour les protéger. Mais aussi les cyclistes ont des responsabilités de respecter le Code de la route. Notre territoire est magnifique pour plein de raisons, mais notamment parce qu’on a un magnifique réseau cyclable. On a de magnifiques rangs bien occupés pendant la belle saison. À toutes les fins de semaine, des centaines de cyclistes occupent ce territoire-là et on est heureux de les recevoir. Mais parfois on voit aussi des situations qui sont dangereuses. Parfois, on a des plaintes de certains automobilistes qui nous disent : il y avait un peloton, il y avait une courbe. Il a fallu que je freine, il a failli avoir un accident et des fois ça arrive des accidents. C’est important de diffuser le message que la Sécurité routière c’est l’histoire de tous. » – Maude Laberge, mairesse de Sainte-Martine

«Ce n’est pas sécuritaire pour les cyclistes les plus rapides de rouler sur les pistes cyclables. » -Hélène Soulard, FQSC

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des