Sports

Un Laprairien tente d’accéder aux Mondiaux de volleyball

mercredi le 14 juillet 2021
Modifié à 10 h 20 min le 17 juillet 2021
Par Guillaume Gervais

Jonathan Portelance a participé à de nombreux événements avec Volleyball Canada (Photo Gracieuseté)

En action au camp d’entraînement pour la sélection de l’équipe masculine de volleyball U21 à Gatineau, Jonathan Portelance serait fier d’être choisi parmi les joueurs qui représenteront le Canada aux Mondiaux cet automne.

À lire : Un Laprairien invité au Programme national d’excellence de volleyball.

Dix-neuf joueurs y sont, mais seulement 14 feront le voyage en Italie et en Bulgarie afin de prendre part aux Championnats du monde des moins de 21 ans présentés du 23 septembre au 3 octobre.

Le Laprairien espère que ce camp l’aidera à développer son leadership pour être en mesure d’aider les plus jeunes qui ont peu d’expérience. D’ailleurs, la sélection canadienne invite les athlètes à découvrir ce qu’ils peuvent aussi faire en tant qu’individu pour aider l’équipe à être au sommet de sa forme, indique-t-il

«C’est important pour moi de mettre l’équipe en premier. Vu que je suis un peu plus vieux, je veux leur apporter mes connaissances», raconte le jeune homme de 20 ans qui est arrivé au camp le 2 juillet. Il saura s’il fait partie de la sélection le 1er septembre.

Le camp organise des pratiques d’environ trois heures, une à deux fois par jour, durant les jours de semaine. Pour le moment, les athlètes effectuent des exercices pour retrouver leur forme optimale, mais participeront à des simulations de jeux contrôlés à partir de la semaine prochaine. Des joutes auront lieu à la fin du camp pour déterminer les derniers candidats.

La pandémie n’a toutefois pas empêché Jonathan Portelance de continuer à s’exercer physiquement. Même s’il n’a pas joué avec les Volontaires du Cégep de Sherbrooke la saison dernière, il a participé à un camp de développement de l’équipe nationale de janvier à mars. Cette préparation lui a permis de se pratiquer et disputer quelques parties pour garder son corps actif.

En route vers 2028 ?

Atteindre les Jeux olympiques est évidemment un rêve, confie Jonathan Portelance. De plus, il pourrait retrouver certains de ses coéquipiers actuels au sein de la formation canadienne qui tentera sa chance dans quelques années à l’occasion de cette étape ultime.

«Les sélectionneurs nous ont souvent dit que cette équipe des U21 pourrait être la formation qui représentera le Canada aux Jeux olympiques de 2028 à Los Angeles. Ils sont transparents en nous disant que l’équipe changera peut-être d’ici là, mais ils vont tout faire en sorte pour nous aider à atteindre les Jeux», mentionne le jeune athlète qui n’est pas à son premier camp de l’équipe nationale.

Son entrée à l’université

S’il ne fait pas partie de l’équipe canadienne, un défi l’attend tout de même cet automne, lorsqu’il portera les couleurs du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke. Il souhaite avoir un impact significatif auprès de la formation universitaire et partir en force dès sa première année, révèle-t-il.

«Je vais tout donner pour être en mesure de gagner les championnats provinciaux et aller aux championnats canadiens», assure l’étudiant inscrit aux études en éducation physique.

Jonathan Portelance a choisi cette vocation, puisque le sport est l’une de ses passions et qu’il veut exercer un métier qui demande d’être actif. Il estime qu’il y a des similitudes entre son désir d’apprendre ce métier et sa volonté d’aider les recrues de l’équipe de volleyball.

«Enseigner n’est pas nécessairement quelque chose que je suis sûr de vouloir faire à 100%, mais ça m’intrigue c’est certain», conclut le jeune adulte.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous