«Mon oncle Émile» a rendu l’âme

«Mon oncle Émile» a rendu l’âme

Les proches d’Émile Brossard ont organisé une fête en son honneur au centre communautaire de Saint-Mathieu, le 7 janvier.

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Celui que plusieurs résidents de Saint-Mathieu appelaient affectueusement «mon oncle Émile» est décédé le 21 février, à l’âge de 100 ans.

«Les trois dernières semaines ont été plus difficiles parce qu’il avait des problèmes avec ses jambes et qu’il ne se déplaçait plus tout seul, a confié sa nièce et mairesse de Saint-Mathieu, Lise Poissant. Il est mort dans mes bras, de façon naturelle.»

Il avait célébré son centième le 3 janvier et une fête avait été organisée au centre communautaire de Saint-Mathieu quelques jours plus tard.

Durant les célébrations, M. Brossard avait reçu une lettre de félicitations du premier ministre Justin Trudeau.

«Tout le monde ici l’appelle mon oncle Émile», avait mentionné Mme Poissant.

L’homme vivait sous son toit depuis 1999.

Originaire de Brossard, M. Brossard a fait plusieurs métiers, dont celui de chauffeur d’autobus scolaire. Bénévole de longue date, il a aussi été marguiller et a servi la messe à Saint-Mathieu.

Émile Brossard, époux de feu madame Laurette Guay, laisse dans le deuil sa sœur Gisèle et sa famille, son frère Léon (Noëlline), ainsi que les familles de feu Lucie, feu Thomas, feu Rémi, sa nièce Lise (Pierre) et leurs enfants Marie-France, Louis-Pierre et Rémi, sa nièce Manon, ses beaux-frères, belles-sœurs, neveux et nièces, parents et amis.

La famille recevra les condoléances en l’église de Saint-Mathieu, le samedi 3 mars dès 10h, suivi des funérailles à 11h.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar