Actualités
Sports
L'INFORMATION D'AFFAIRES
post-format-video

Fini le golf à Candiac

mardi le 03 septembre 2019
Modifié à 15 h 23 min le 06 septembre 2019
Par Hélène Gingras
C’est la fin pour le golf à Candiac. Dans un revirement de situation, le Groupe Maison Candiac s’est porté acquéreur du Club de golf Candiac, mardi, dans le but de construire un «projet qui s’intégrera harmonieusement au voisinage en faisant une large place aux espaces verts», apprend-on. Il y a un an, le promoteur Maryo Lamothe, approché par des citoyens qui voulaient sauvegarder le golf, avait pourtant envisagé de réaménager neuf trous du terrain et de construire des ilots résidentiels autour. C’était la solution de sauver le golf tout en le rentabilisant, avait-il expliqué au Reflet. Aujourd’hui, ce projet n’existe plus. Quel est-il désormais? Le promoteur «se donne quelques mois pour approfondir sa réflexion et échanger avec la communauté de Candiac» avant de présenter son plan, est-il écrit dans un communiqué de presse envoyé aux médias. Des études sont en cours. «Nous avons plusieurs pistes de travail et nous voulons prendre le temps de bien faire les choses, dit-il. Notre rêve serait d’offrir un développement mixte qui intègre un volet résidentiel et des espaces verts qui pourraient inclure une piste cyclable, des sentiers pédestres ou des éléments récréatifs qui profiteront à toute la population.» De leurs côtés, les propriétaires du Club de golf depuis 36 ans déclarent qu’ils ont pris le temps de choisir le promoteur avec la vision la plus intéressante pour la communauté. Ils ajoutent que le déclin de la pratique du golf a plombé la rentabilité du club qui, par ailleurs, nécessitait des «investissements considérables» à court terme pour maintenir ses activités. «Les infrastructures ont une durée de vie limitée et nous sommes dans une situation impossible: un système d’irrigation dépassé, des verts dont l’entretien est de plus en plus complexe ainsi que de nombreux arbres vieillissants ou malades, sans oublier le club house qu’il faudrait reconstruire», déclare Héloïse Hamel au nom des propriétaires.
«En plus de connaître le coin comme le fond de leurs poches, Maryo et son équipe ont une vision porteuse pour les Candiacois.» -Héloïse Hamel, du Club de golf de Candiac
Le club fermera à tout jamais à la fin de la présente saison. Deux obstacles au projet Le projet du Groupe Maison Candiac rencontrera deux obstacles sur son passage, soit la Municipalité et le Regroupement des résidents de Candiac (RCC). Par la voix du maire Normand Dyotte, la Ville a répété à de nombreuses reprises qu’elle ne changera pas la vocation récréative de cet espace vert si telle est la volonté de la population. M. Dyotte a réitéré ses propos à de nombreuses reprises ces derniers mois lors des assemblées du conseil municipal. De  son côté,  le RCC s’est donné pour mission de conserver et protéger dans son intégrité le golf de Candiac des spéculateurs immobiliers. Il y a un an, il a remis une pétition de plus de 1 200 signatures à cet effet. «La disparition de l’espace vert de 18 trous que représente le golf de Candiac serait, selon nous, la perte d’un héritage irrécupérable pour les citoyens de la ville», écrivait-il notamment. https://www.dailymotion.com/video/x7k7fpt Moments forts du club de golf Le Club de golf Candiac a été conçu à la fin des années 1950 par l’architecte Marcel Notz sur les terrains de la pépinière Candiac Nursery. Le terrain a accueilli la classique de golf Peter Jackson organisée par la LPGA en 1974. Il a aussi été l’hôte à trois reprises du championnat senior professionnel du Québec en 1996, 1997 et 1998. (source: Communiqué de presse) À lire aussi :  La réaction du maire de Candiac : «Ça va rester zoné récréatif» Le Regroupement des citoyens de Candiac appelle à la mobilisation pour contrer le développement du terrain de golf  

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous