La région fait partie de la CMM «pour le meilleur et pour le pire»

Par Hélène Gingras
La région fait partie de la CMM «pour le meilleur et pour le pire»
Plus de 40 villes de la couronne sud font partie de la Communauté métropolitaine de Montréal. (Photo : Le Reflet - Denis Germain)

«La CMM (Communauté métropolitaine de Montréal) est un palier de gouvernement. On en bénéficie avec les bons et les mauvais côtés», déclare le préfet de la MRC de Roussillon et maire de Delson, Christian Ouellette.

Appelé à commenter les critiques quant au fait que les commerces et écoles de la région rouvriront plus tard parce que Montréal est fortement touchée par la COVID-19, il a invité les gens à mettre la situation en perspective.

«L’objectif est de limiter les déplacements pour limiter les risques possibles de la contagion, a-t-il rappelé. N’oublions pas que 40 à 50% des travailleurs d’ici travaillent à Montréal», a-t-il dit.

Le préfet de la MRC Christian Ouellette est satisfait des mesures gouvernementales, mais compte en faire plus pour la région.

M. Ouellette a aussi donné l’exemple du parc industriel de Delson, dont 60% de la main-d’œuvre provient de l’extérieur de la région. Néanmoins, les travailleurs ne sont pas nécessairement tous des Montréalais.

Il a ajouté que les 42 villes de la couronne sud sont toutes solidaires de la CMM et qu’elles ne peuvent vouloir s’y soustraire quand les décisions ne font pas leur affaire.

«Si on fait partie du problème, on fait aussi partie de la solution», a-t-il affirmé.

Cela dit, le maire de Delson et préfet a dit comprendre et sympathiser avec les commerçants et entrepreneurs dont la survie est menacée par l’arrêt forcé de leurs activités. Différentes initiatives ont été mises sur pied par la MRC de Roussillon pour les accompagner, dont un plan de relance économique doté de 575 000$ en subventions. C’est une initiative jamais vue pour une situation qui l’est tout autant, a-t-il rappelé.

Décideurs

Les maires de la région prennent part aux décisions de la CMM, a précisé M. Ouellette. Pour sa part, il est membre de la commission de développement économique, alors que Lise Michaud, mairesse de Mercier, se retrouve à la commission environnement, et Donat Serres, maire de La Prairie, à exo.

«On représente les 42 villes de la couronne sud et on s’assure que les intérêts de celles-ci soient respectés et qu’elles obtiennent leur part du gâteau», a-t-il expliqué.

«On a des avantages à faire partie de la CMM.»

-Christian Ouellette, préfet de la MRC de Roussillon et maire de Delson

De plus, des élus d’ici sont aussi assis à la Table des élus et des préfets de la Couronne sud, qui se réunit mensuellement, afin de veiller aux intérêts du territoire.

Mêmes propos

Invité à commenter la situation par le Journal Saint-François, le maire de Beauharnois Bruno Tremblay, a tenu des propos similaires à ceux de Christian Ouellette. Il a affirmé qu’il faut voir le bon côté des choses, notamment en ce qui touche le retour à l’école retardé à nouveau.

«On a la chance de voir ce qui se passe ailleurs. Nous allons pouvoir aviser et pallier les erreurs, aux ratés qui pourraient survenir. Ça, c’est le positif de notre situation dans la CMM», a-t-il dit.

Subventions accordées par la CMM à la région

300 000$ pour une étude du réaménagement de la route 132 octroyée à Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine

800 0000$ pour le Parc du Centenaire à Delson

1 M$ au Sentier de la découverte de la rivière La tortue à Candiac

1,2 M$ pour le Pavillon d’accueil au RécréoParc à Sainte-Catherine

Programme de compensations aux municipalités rurales comme Saint-Philippe

Carte de la Communauté métropolitaine de Montréal. Celle-ci comprend 82 municipalités.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des